Une boutique art et déco en création dans le Compiégnois

Fabienne Martin, originaire de l’Oise, a dans l’idée depuis quelques années déjà de se lancer dans la conception d’une vitrine pour les artistes  locaux. Une cagnotte a été mise en ligne pour l’aider à concrétiser ce pari ambitieux, et la naissance d’une association est d’ores et déjà en route.

Mère de 3 enfants, Fabienne a travaillé durant 20 ans dans l’organisation et la gestion. Pour autant, la Picarde n’a jamais cessé sa passion pour la création. Un moyen pour elle de se détendre. L’envie de créer une boutique afin de mettre en avant les fabrications des artistes va alors naître progressivement.

« L’idée est née en 2013. Après avoir réalisé une étude de marché, avec un business plan sur la région de Toulouse, où je vivais alors. Adorant créer toutes sortes de choses de mes propres mains et aimant le travail artisanal, j’avais l’envie de faire naître un projet avec ce concept qui n’était pas encore développé, » se souvient l’Isarienne.  Malheureusement, si elle a défendu sa place devant un jury de promoteur, aucune des banques pourtant friandes du projet, ne l’a suivie.

En 2015, la Picarde revient dans sa ville natale avec toujours ce projet ambitieux en tête. C’est alors qu’en 2020, la boutique à l’essai fait son apparition dans la région : « Je m’y suis présentée un matin pour parler de cette boutique de créateurs, et les organisateurs m’ont demandé de compléter mon dossier de candidature pour présenter le projet en tant que porteuse. »

Fabienne Martin ressort alors le dossier qu’elle avait commencé en 2013 pour le remettre en forme. En parallèle, elle crée une cagnotte en ligne sur le site Cotiz’up, avec le nom commercial Art’monie des Saisons. « Elle servira à couvrir d’éventuels frais pour le démarrage et le lancement de la boutique. Je pourrai également m’en servir pour la communication et l’amélioration des services. »

Une association et un salon des créateurs en vue

Si le choix pour la boutique à l’essai s’est porté sur un autre projet, Fabienne Martin ne compte pas abandonner son idée. Accompagnée par la Chambre des Métiers et le BGE, une plateforme qui aide les porteurs de projets sur le Compiégnois, elle décide de créer son association.  « J’essaie d’examiner toutes les possibilités. Dans une démarche économique et solidaire, l’idée de passer tout d’abord par une association pourrait dans un premier temps me permettre de me faire connaître. Mais aussi d’avoir un réseau de créateurs intéressés à la fois par cette boutique et par le salon de créateurs, que je désire mettre en place, après le confinement.« 

L’organisation, dont le but est de permettre aux créateurs locaux d’avoir une meilleure insertion et une meilleure visibilité, portera le nom de Solida’Art (solidarité et art).  La porteuse du projet cherche d’ailleurs quelqu’un qui pourrait lui créer un logo à titre gratuit.

Le premier marché des créateurs devrait avoir lieu une fois le confinement terminé. Le lieu choisi est le gîte de la rue des pâtissiers, connu également pour l’organisation de boutiques éphémères mensuellement. Le salon se déroulera sur six jours consécutifs. « Les participants ont donc le choix des jours de leur présence. Ils pourront réaliser des ateliers. Ou encore participer à l’animation showroom qui aura lieu une fois par jour,  pour faire découvrir leur métier. Dans la maison, ils seront donc installés dans les différentes pièces qui pourront correspondre au mieux à leur artisanat. » Tous les artistes du Compiégnois, faisant du fait-main ou des objets de créations, peuvent donc s’y inscrire. via Facebook ou le formulaire.

   Manon Capelle 

Plus d’infos sur Facebook, inscriptions via le formulaire.

À LIRE AUSSI

Manon

Manon

Originaire de Saint-Quentin, et passionnée d’écriture, j’ai fait des études de journalisme à Blanc, d’où ma terre natale m’a terriblement manquée. La culture, les sorties gustatives et les balades au coeur des beaux paysages nordistes sont mes vacations préférées.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don