Céphée et Cassiopée, des gravures sur toutes sortes d’objets

À Hangard, Sophie a aménagé son petit atelier dans une pièce de sa maison. Elle y réalise des gravures, sur toutes sortes de matières et d’objets.

« Je passe des heures et des heures à créer. Je voulais réaliser beaucoup de choses différentes. Alors je me suis lancée dans la gravure laser, qui peut être réalisée sur du verre, du bois… » Mi-décembre, Sophie a aménagé son atelier chez elle, à Hangard, près d’Amiens. Elle est plus connue sous le nom de Céphée et Cassiopée, sa petite entreprise.

« Je cherchais un nom qui ne m’enferme pas dans une activité. Je voulais inclure mes enfants. J’aime le monde de la nuit, le rêve, les étoiles, les constellations. J’ai cherché avec mon mari des noms d’étoiles et il a lu Cassiopée, un nom doux, qui me convenait bien. Puis j’ai découvert Céphée, un nom masculin qui représente mon fils. Cassiopée représente ma fille. »

Aux deux étoiles dessinées sur son logo, Sophie en a ajouté une troisième, qui représente son papy, décédé il y a peu de temps et qui l’a toujours soutenue. « Il savait ce que représente le travail fait avec les mains. Il était toujours en extase lorsqu’il voyait ce que je faisais. » 

En quelques semaines, Sophie a découvert la grosse machine qui grave les objets, et le logiciel sur lequel elle réalise les graphismes. « Je n’avais jamais fait de gravure et je ne connaissais que Word. Ce qui me plaisait, c’était de pouvoir proposer différentes choses. J’ai eu une journée de formation sur la machine, puis ça a tout de suite été le rush pour Noël, se réjouit la créatrice. Mes petits voisins ont des prénoms qu’on ne trouve pas en magasin, je leur ai réalisé une boule de Noël personnalisée. Je peux en faire avec tous les prénoms. »

Quelques clics, quelques ajustements et le tour est joué. Mais Sophie réalise aussi des modèles qui lui prennent beaucoup de temps.

C’est ainsi qu’une cliente lui a commandé des porte-clefs en forme d’éolienne pour son pot de départ de l’entreprise. « Le premier essai lui plaisait mais je voulais qu’il soit parfait, je l’ai beaucoup retravaillé. » Parfois, Sophie reste jusqu’à une ou deux heures du matin dans son atelier pour trouver le modèle final. « Tant que ça ne me plait pas, je continue de chercher ! Entre ce que je crée à l’écran, et ce qui sort de la machine : c’est magique ! »

L’activité de Sophie a été stoppée durant le confinement, mais la jeune femme s’est très vite de nouveau activée pour la fête des mères puis pour les cadeaux des maîtresses. Il n’y a que l’embarras du choix, et chaque modèle peut bien entendu être personnalisé : plaques de boîtes aux lettres, lampes, verres…

Mais aussi porte-clef avec le dessin de vos enfants, lampes qui changent de couleurs… « Je travaille plein de matières différentes, il faut faire des réglages différents à chaque fois. »

Sophie n’oublie pas de communiquer au maximum grâce aux réseaux sociaux, elle est très active sur Facebook et Instagram, où l’on peut découvrir son univers féérique.

Léa & Nicolas

Plus d’infos sur sa page Facebook ou son compte Instagram.

À LIRE AUSSI

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don