L’Auberge de Daniel, un endroit magique au pied du château de Mello

Quatorze chambres, une salle de réception, un restaurant. L’Auberge de Daniel, classée trois étoiles, est installée dans les murs d’un ancien relais de poste.

             

À quelques kilomètres de Montataire, entre forêt et étangs se situe le village de Mello. Des maisons en pierres, des hortensias et des rosiers qui fleurissent les jardins… Et un superbe château qui surplombe la commune. L’Auberge de Daniel se trouve à ses pieds, au sein d’un ancien relais de poste. Son nom est un hommage au papa de Lucie, décédé au mois de novembre. « Mon père et moi avons racheté l’établissement il y a quatre ans, avant, il était tenu par une association pour l’intégration du personnel handicapé, explique la patronne. Je m’occupais de l’administration et du côté commercial, et papa était sur place. »

Tous deux tenaient une entreprise de carrelage : « C’est moi qui avais réalisé les travaux ici sans savoir qu’on allait acheter. À l’époque, je devais faire bâtir, mais je n’avais pas eu le permis de construire et cet établissement était à vendre. Mon père adorait la bouffe, il a proposé qu’on l’achète ! Je lui avais dit : ‘On vend du carrelage, pourquoi on achèterait un resto ?’. Mais on s’est lancé le 22 décembre 2016 ! » 

Pour rejoindre l’établissement, classé trois étoiles, il faut franchir un grand portail. La cour est splendide : les arbres sont taillés à merveille et les fleurs roses subliment le lieu. Sur notre gauche, un premier bâtiment avec une petite cour abrite dix chambres. À ses côtés, un deuxième bâtiment compte quatre autres chambres. À droite, à la place de l’ancienne écurie, se trouve le restaurant. « L’été, le cadre est exceptionnel. On peut manger sur la terrasse, voir le château illuminé », sourit Lucie.

Cinq personnes travaillent sur place : Philippe, Romain, Chantal et Bryan. « On est une équipe très soudée. On s’est beaucoup soutenus pendant le confinement. Je suis très protectrice envers mes salariés », confie Lucie.

Philippe, qui travaille ici depuis près de quatre ans, nous accueille avec beaucoup de bienveillance. L’ancienne écurie a énormément de charme. « Habituellement, on peut y servir 45 personnes, mais avec le covid, nous proposons en ce moment 35 couverts », explique Philippe.

« La carte change une fois par mois. On travaille avec des produits frais, et au maximum locaux. On propose des choses simples, de la cuisine traditionnelle », ajoute Lucie. Une salle de réception trouve son emplacement à l’étage, et peut réunir jusqu’à 70 personnes.

En apéritif, nous dégustons un cocktail de fruits goûteux et un kir au cassis, accompagnés d’une tarte au saumon et asperges avec de la crème de ciboulette.

Cinq entrées, cinq plats et cinq desserts sont toujours proposés. En entrée, la salade de Daniel est délicieuse et copieuse : tomate, oeuf dur, noix, raisin, lardon, gésier et oeuf sur le plat. La salade de crevettes et pamplemousse apporte un vent de fraicheur et de couleurs à nos papilles.

Un verre de vin blanc nous est servi : « Nous proposons des vins portugais, clin d’oeil aux origines des propriétaires. Cela vous permettra de découvrir de nouvelles saveurs », précise Philippe qui est très attentionné durant tout le repas.

En plat principal, nous optons pour une pièce du boucher et sa sauce poivre vert ainsi que le poisson du jour : du lieu noir accompagné d’une sauce au poivre vert. Si le choix de garniture est appétissant, nous ne pouvons nous empêcher de choisir les frites maison ! Viande ou poisson : la cuisson est impeccable et la sauce onctueuse. Cette fois, ce sont des verres de vin rouge et rosé qui nous sont servis.

Pour terminer, nous dégustons une mousse gourmande au chocolat – qui porte bien son nom ! – ainsi qu’un carpaccio d’ananas et ses éclats de meringues dont le mélange de saveurs est très séduisant.

Il est temps de rejoindre notre chambre, nommée Claude Monet. « L’ancien propriétaire était passionné de peinture ! Nous avons conservé les noms qu’il avait donnés aux chambres. » Celles-ci sont spacieuses, rustiques et de tout confort. Nous apprécions particulièrement le mur de pierres et la petite bibliothèque.

Après une nuit calme et reposante, un succulent petit déjeuner nous a été servi par Chantal : des viennoiseries, des boissons chaudes, du jus de fruit… Mais aussi de la charcuterie, de très bons fromages et des fraises ! De quoi bien commencer une belle journée.

Mello se trouve à dix minutes de Chantilly, 15-20 minutes de Senlis. Dans le village, il est possible de se balader aux étangs où des petits parcours sont mis en place.

Confinement oblige, Lucie a pensé à de nombreuses nouveautés pour développer l’Auberge de Daniel. Des plats sont proposés à emporter tous les vendredis. « C’est une autre façon de travailler. On a découvert des clients qu’on ne connaissait pas et qui continuent à venir. » La jeune femme aimerait également intégrer un plat portugais à la carte. « Pour la rentrée, on va organiser un brunch chaque premier dimanche du mois », annonce-t-elle également. Habituellement, une soirée à thème est aussi organisée une fois par mois. Cette année, l’Auberge de Daniel ne fermera pas en août. L’année prochaine sera très remplie : tous les mariages ont été reportés.

LéaNicolas

L’Auberge de Daniel, 3, place du Jeu D’Arc à Mello. Plus d’infos au 03 44 56 85 00, par mail à reservation.aubergededaniel@gmail.com, sur leur page Facebook ou leur site internet.

À LIRE AUSSI

Au restaurant Festival de Lamorlaye, sur place ou à emporter, c’est la même qualité !

L’auberge du Bac à Lacroix-Saint-Ouen : la gastronomie française n’a qu’à bien se tenir !

Une balade royale au potager des princes à Chantilly

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don