Des p’tites bêtes en crochet créées en plein confinement

La boutique en ligne Doudou Beth a vu le jour en plein confinement. Betty crée des petits personnages en crochet, dans l’Aisne.

Licorne, abeille, éléphant… Depuis quelques semaines, le profil Facebook de Betty est envahi de petites bêtes en crochet. « J’ai appris à tricoter avec ma maman quand j’étais plus jeune, et tricoté ma première layette quand j’étais enceinte de mon fils il y a… 18 ans ! J’ai continué occasionnellement et découvert le crochet un peu au hasard, en cherchant des modèles. À l’époque, je faisais surtout des écharpes et bonnets. J’ai donc appris toute seule, grâce à un livre puis des tutos sur Youtube. »

Il y a déjà dix ans que Betty a découvert les amigurumis. « C’était peu connu à l’époque, et j’ai commencé à en faire pour m’occuper, par plaisir mais occasionnellement. Et puis j’ai arrêté par manque de temps. » Le confinement a changé les choses.

Aucune description de photo disponible.

« Notre fille aînée voulait un panier de basket en crochet, c’est là que j’ai ressorti et dépoussiéré mes crochets. Puis il y a eu son anniversaire, et pour la taquiner, j’ai crocheté un doudou chien. Elle rêve d’en avoir un, un gros même. Puis l’anniversaire de la plus jeune, fan de licornes…. J’ai mis les photos sur Facebook et voilà… »

Des dizaines de likes, de compliments et surtout… de commandes ! Une vingtaine déjà. « Je ne m’attendais pas du tout à ça, vu que ce n’était pas le but initial, mais si ça peut faire plaisir, ça me fais plaisir. » Betty a même créé une boutique en ligne sur Etsy. « J’espère pouvoir continuer à la tenir au-delà du confinement. Pour le moment, ce sont des modèles que je réalise à la commande. Plus tard, je pense y mettre des pièces uniques et/ou personnalisables. » 

Aucune description de photo disponible.

Betty, qui travaille habituellement dans le bien-être et tient les yourtes à la ferme avec son mari Laurent, consacre énormément de temps à sa nouvelle passion. « Tout simplement parce que dès que je commence, j’ai hâte de voir le résultat final, et ça m’occupe. » Depuis, les nouveaux modèles ne cessent de voir le jour. « Grâce à internet, on trouve plein de modèles gratuits, mais j’en ai aussi acheté : des livres en format numériques, des tutos sur Etsy… Je ne crée pas les modèles, pas encore. J’ai essayé de reproduire un modèle d’après une photo, ce n’était pas un franc succès. Mais j’aimerais vraiment, à long terme réussir à créer un modèle moi-même. »

Aucune description de photo disponible.

Heureusement que le déconfinement approche : Betty commence à manquer de matériel. « C’est compliqué effectivement, les magasins étant fermés, et les délais de livraison sur internet étant très longs. Il y a d’ailleurs des commandes que je ne peux honorer pour le moment. Mais j’ai la grande chance d’avoir des contacts Facebook, que se soit des amies, clientes ou famille extrêmement généreuses qui vident leurs greniers, caves, et autres placards pour m’offrir leurs pelotes oubliées. Pour les remercier, bien sûr de petits amigurumis seront réalisés pour elles. » 

L’image contient peut-être : plante et plein air

Des petits plaisirs pour chaque client. « J’ai conscience que ce que je fais n’a pas d’utilité publique, comme la création des masques et blouses, si indispensables en ce moment. Malheureusement je ne sais pas coudre, et je me dis qu’apporter un peu de douceur est tout aussi important en ces moments difficiles. » Betty et Laurent apporteront aussi beaucoup de douceur à tout le personnel soignant, en leur offrant des nuits dans leurs yourtes.

Léa

Plus d’infos sur sa boutique en ligne.
Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don