13 choses folles réalisées par l’artiste laonnois Yann Messence

Il est surtout connu pour avoir relevé le défi de dessiner toutes les cathédrales de France. Mais ce n’est pas le seul projet fou que Yann Messence, artiste laonnois, a réalisé ! 

1 – Avoir exposé trois fois à New-York (2011 à 2015)

Yann Messence a exposé trois oeuvres à New York : Triste solitude, Pablo Picasso, Green girl, à Gallery Montserrat et Ashok Jain. « C’est mon meilleur souvenir car exposer à New-York et pouvoir y aller c’est un rêve je dirais même plus : c’est grandiose ! C’est un galeriste de New-York qui m’a invité à exposer pendant un mois en aout 2015, il avait vu mes œuvre faites avec le recyclage de magazine sur le net et il a adoré. »

2 – Avoir exposé à Londres (2012)

Après avoir exposé à New York, Yann a exposé dans la galerie londonienne 5th Base Gallery. « J’ai également adoré. J’y ai présenté deux œuvres, Naturellement (une pastel) et Rio di Janeiro (pastel également). » 

3 – Créer des œuvres d’art avec le recyclage de magazines  » The Crushmag’art » (2013 à 2018)

« J’ai créé ma technique The Crushmag’art avec le recyclage de magazine, je fais mon dessin en fond et ensuite je fais une recherche de couleur dans les magazines et je les découpe pour les assembler ensuite. »

4 – Avoir dessiné les portraits de beaucoup de stars et avoir eu leurs retours (2013 à 2018)

David Hallyday, Paris Hilton, Patrick Hernandez, Mr Gabbana de Dolce Gabbana, Michael Coste d’Hermes, Kim Richard, Katy Hilton, Baron Hilton, Prince Charles Henri de Lobkowicz, Prince Jean Barthelemy Bokassa.. Tous ont été croqués par Yann et l’ont remercié !

5 – Être le premier artiste français à avoir dessiné toutes les cathédrales de France (octobre 2018)

Son défi s’est terminé le 23 octobre 2018 en dessinant la dernière cathédrale de son défi, celle de Vence. Yann a voyagé sur le papier pendant 188 jours à travers les villes de France. « C’était incroyable ! Je me demande toujours comment j’ai pu réaliser un tel défi ! Cela ne me manque pas, au contraire j’essaie de l’oublier », plaisante-t-il.

6 – Avoir eu comme parrain pour le défi des Cathédrales le Prince Charles Henri de Lobkowicz (2018)

Yann a connu le Prince Charles Henri de Lobkowicz grâce à Instagram. « Il aimait bien ce que je faisais et je lui ai proposé de faire son portrait avec ma technique de recyclage de magazine The Crushmag’art. Après lui avoir montré l’œuvre, il m’a invité à Saint-Germains-des-Près à Paris pour lui offrir. Nous restons bien sûr en contact, il est venu lors de mon exposition Cathédrales de France à la mairie du 8e à Paris où il était resté toute la soirée lors du vernissage et de la  vente aux enchères avec Maitre Francois Tajan (qui malheureusement est décédé il y a quelques semaines). »

7 – Avoir commencé le défi de dessiner tous les châteaux de France (2018)

Encore plus dingue que les 188 cathédrales. « À l’heure actuelle, j’ai déjà dessiné 68 châteaux de la région de la Loire. Je suis  à la recherche de sponsors et mécénat pour m’aider à continuer ce colossal défi. » 

8 – Avoir comme parrain Stéphane Bern (2018)

Après avoir fini son défi des cathédrales de France, Yann cherchait à joindre Stéphane Bern pour lui faire le don de la collection complète des cathédrales. « Il m’a téléphoné, nous avons bien discuté et après avoir fini la conversation téléphonique j’avais oublié de lui demander s’il serait d’accord pour être mon parrain pour mon défi des châteaux de France. Je lui ai écrit et il m’a répondu positivement. Ensuite, il m’a invité à le rencontrer à RTL à Paris où nous avons fait des photos. C’est une personne vraiment formidable, je suis vraiment très heureux que ce soit lui qui représente et protège notre patrimoine. Il m’a aussi fait une vidéo pour mon défi des châteaux. »

9 – Lancer une nouvelle technique d’art #000 (2019)

« C’est une nouvelle technique que j’ai créée pour faire des œuvres beaucoup plus modernes, c’est-à-dire avec des formes et couleurs modernes. Je fais beaucoup de nus, mais aussi des portraits. »

10 – Être parrainé par le Prince Jean-Barthélémy Bokassa (2019)

Ils se suivaient déjà sur les réseaux sociaux. « Il a accepté au début de la création de ma technique #000 de devenir mon parrain. Après lui avoir téléphoné, il m’a invité à Paris pour en discuter, il a accepté volontiers et m’a aussi fait une vidéo. Je suis toujours en contact avec le Prince, je prépare un livre avec ma nouvelle technique et il a accepté de faire la préface ! Il m’a invité lors de sa soirée de Noël dans un appartement devant l’Élysée pour fêter le vernissage de mon expo des cathédrales car il ne pouvait pas venir ce jour-là. Vraiment une personne bien, très ouvert et avec beaucoup de culture. J’ai vraiment apprécié discuter avec lui. »

11 – Mais aussi par le mannequin italien Eleonora Pieroni (2019)

« Eleonora je la connais  via les réseaux, mais aussi grâce à Domenico Vacca un grand designer italien basé à New York. Elle a accepté aussi d’être la marraine de ma nouvelle technique #000 et m’a fait une magnifique vidéo. Elle m’a déjà envoyé sa préface pour mon nouveau livre que je prépare sur ma technique ».

12 – Avoir publié le premier livre français regroupant toutes les cathédrales de France dessinées

Pour le commander, rendez vous sur le site internet des éditions Lumpen. Pour le livre des châteaux de la Loire, envoyer un  un mail à yannmessence@gmail.com.

13 – Avoir la préface de Stéphane Bern pour le premier numéro du magazine des châteaux de France (région de la Loire)

« Stéphane Bern a accepté d’écrire ma préface mais il est tellement prisé à droite à gauche c’était difficile de la récupérer. Je me souviens qu’il faisait aussi d’autres écrits donc ce n’était pas évident. C’est quelqu’un de vraiment exceptionnel, il est d’ailleurs venu voir mon expo des cathédrales à Paris ! »

Léa

Plus d’infos sur sa page Facebook ou sur son site internet.

À LIRE AUSSI

 

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don