Les boulangeries Cerise : la réussite d’une famille amiénoise

Depuis 40 ans, Yannick se lève chaque jour pour rejoindre son fournil. Avec sa femme et ses enfants, il vient d’ouvrir une nouvelle boulangerie à Glisy, qui vient s’ajouter à la toute première déja en place dans la capitale picarde.

Cerise est la boulangerie amiénoise incontournable, qui a su se faire une place de choix à Amiens. Après l’ouverture d’une première boulangerie, il y a tout juste trois ans, Yannick et sa femme ont ouvert les portes d’une deuxième boutique, le 6 novembre 2019, dans la nouvelle zone commerciale à Glisy nommée Fraicheur des champs.

À la tête de la célèbre enseigne fruitée : la famille Verfaillie. Une belle histoire qui traverse les générations. À sa tête : Yannick, le père. Boulanger de formation, il fait vivre l’artisanat et le savoir faire.

« On a commencé tout en bas de l’échelle », confie Valéry, son épouse. Depuis qu’elle a rencontré Yannick, la Picarde a laissé de côté son métier d’origine, la comptabilité, pour l’accompagner dans cette belle aventure. L’histoire à débuté par la reprise d’une petite boulangerie en 1989, du côté de Renancourt.

Le couple s’est ensuite installé dans le quartier Saint-Pierre à Amiens avec la création de la boulangerie La Myrtille, qui existe toujours et a été reprise depuis : « À l’époque, c’était des petites boulangeries. On faisait même des livraisons et des tournées. On a touché à tout », se rappelle Valery.  Le duo a également décidé d’ouvrir une sandwicherie La Tartine  « pour voir autre chose tout en continuant de nous occuper de la Myrtille ». Située juste au coin de la rue le Mongnier , elle était connue de tous les lycéens de Luzarches, notamment pour ses formules de couleurs et ses pains bagnats.

Après plus de 25 ans installé sur deux quartiers d’Amiens ; Yannick & Valéry ont tout remisé. En effet, à l’issue d’une longue recherche et grâce à la créativité de toute la famille, le commerce au nom de fruit a vu le jour au cœur de la ville natale du couple. Le talent de pâtissier de Mathieu, et le réseau d’Antoine, le fils cadet et chargé de communication, sont venus s’ajouter à ceux de leurs parents. « On a voulu une boulangerie capable de concurrencer les chaînes, avec des valeurs familiales et artisanales. Où l’on retrouve l’aspect sandwicherie, l’idée du 3+1, des viennoiseries, des pains traditionnels et surtout l’originalité du bar à éclairs que l’on a voulu apporter aux amiénois. »

Le premier magasin Cerise a ouvert ses portes en mai 2016, et tout a été très vite. Le succès a été au rendez-vous, les clients aussi. Tout se développe aussi très vite grâce à Antoine, très présent sur les réseaux sociaux. Mathieu lui, innove chaque mois de nouveaux éclairs. La dernière création en date : une pâtisserie au Kinder Bueno.

« Il y en a pour tout les goûts et de toutes les couleurs », précise le couple. Les éclairs sont exposés et vendus tout au long de l’année. Ils sont également déclinés sous forme de petits choux, pour les fêtes de Noël, mais disponibles sur commande tout au long de l’année.

DE LA RESTAURATION RAPIDE MAIS PAS QUE..

Chez Cerise, les sandwiches sont nombreux mais surtout innovants : du « sur mesure en moins d’une minute ». Il suffit de choisir son pain, une recette fraiches préparés en amont et on vous l’ensemble juste devant vos yeux.
« Cela permet de conserver la fraicheur des produits compris dans chaque recette, d’avoir un pain frais et croustillant puisque nous cuisons tout au long de la journée et qui ne boit pas la sauce Chez Cerise, tout est fait maison. »

La restauration ne s’arrête pas là, les menus proposent également du chaud avec des paninis, des pizzas téglias et des gratins à déguster sur place ou à emporter.

Aujourd’hui, la zone Fraîcheur des Champs à Glisy a accueilli la deuxième boulangerie. Celle-ci bénéficie d’une plus grande capacité d’accueil pour se restaurer et pour stationner. Mais surtout des producteurs locaux, juste à côté partagent leurs produits, notamment les yaourt, et les fraises de saison.

« Nous n’étions que deux en 1989, aujourd’hui nous sommes prés de 30 sur les deux sites », se réjouit Valery. Un pari honorable et un beau succès pour la famille Verfaillie qui montre que le travail, la patience et la créativité payent toujours. Avec une clientèle variée et des prix abordables, mais aussi des produits authentiques ainsi qu’un savoir faire familial, Cerise s’inscrit dans la durée et n’a pas fini de faire parler d’elle.

Marie

Cerise 1, 657 rue de Rouen à Amiens. Cerise 2 dans la toute nouvelle zone commerciale Fraîcheur des champs à Glisy à côté de Géant face à l’aérodrome. Ouverture du lundi au samedi de 6 heures à 19h30 sans interruption. Fermé le dimanche. Plus d’informations sur le site internet ou leur page Facebook.

 

À LIRE AUSSI

MAXIME BOULANGERIE : LES MAINS DANS LES FARINES, LE CŒUR DANS LE FOURNIL

IMPOSSIBLE DE RÉSISTER AUX GALETTES DE LA BOULANGERIE-PÂTISSERIE JOSEPH

LES GÂTEAUX DE MARGOT ONT DE BEAUX JOURS DEVANT EUX

inscription à la newsletter

4 commentaires sur “Les boulangeries Cerise : la réussite d’une famille amiénoise

  • Avatar
    27 janvier 2020 à 17 h 17 min
    Permalink

    Eh oui beaucoup d’investissement personnel, de sacrifices.
    Des produits de qualité et originaux quoi de mieux ?
    Bon vent mais je ne me fais aucun souci….

    Répondre
    • Avatar
      2 février 2020 à 21 h 23 min
      Permalink

      Les meilleures éclairs d’Amiens…
      Un accueil au top…
      On peut acheter n’importe lequel des produits,jamais déçu…
      Si vous ne connaissez pas, à découvrir d’urgence

      Répondre
  • Avatar
    2 février 2020 à 15 h 08 min
    Permalink

    Bravo pour votre réussite, même en photo on salivent 😄

    Répondre
  • Avatar
    2 février 2020 à 15 h 38 min
    Permalink

    Le personnel est gentil agréable toujours souriant prix abordable pour de la bonne préparation franchement je recommande vivement cette boulangerie

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don