Maxime Boulangerie : les mains dans les farines, le cœur dans le fournil

Maxime est un passionné de boulangerie et pâtisserie. Connu à Gouvieux, d’où il est originaire, comme étant un très bon artisan, il a souhaité marquer la ville d’Amiens, d’abord, puis Longueau, de son empreinte si particulière.

Des débuts aux grandes ambitions

Depuis ses 15 ans, Maxime a les mains dans les farines et le cœur dans le fournil. Amoureux de son métier, il en parle avec passion. « J’ai commencé avec un apprentissage boulangerie. Je suis à mon compte depuis 12 ans, réellement. J’ai d’abord travaillé sur les marchés, notamment à Gouvieux, Compiègne, Thourotte ou Noyon. Je pétrissais la nuit et vendais le jour, pour faire court. On a même vécu un super moment qui restera à vie dans nos mémoires. On avait aménagé un petit appartement en fournil. Je n’étais pas du tout équipé pour faire autant, mais la première année, on a fait 300 galettes des rois. Donc, on a cuit ces 300 galettes – les huit personnes, deux par deux, et les six personnes, quatre par quatre – dans un four qui appartenait à ma belle-mère et qui a totalement cramé ! Je rentrais des marchés à 15h00 environ. Je commençais à cuire deux par deux, les grandes d’abord, si ma mémoire est bonne… La cuisson durait 45 minutes. Je dormais entre chaque passage au four pour me permettre de les finir à l’aube. Comme ça, je pouvais les emporter quasi aussitôt pour le marché du lendemain… C’était une folle aventure ! »

En 2012, Maxime rachète la boulangerie La Boîte à Pain à Gouvieux. « Par contre, tout le monde appelait la boulangerie Chez Maxime. Je pense que c’était parce que je tenais vraiment la boutique… Et les gens me voyaient sur les marchés… Donc, au final, ils me connaissaient. Et en fait, ce nom de Boîte à Pain n’a jamais eu de valeur pour aucun des clients, ni pour moi. »

Maxime a revendu cette boulangerie l’an passé pour s’investir pleinement sur Maxime Boulangerie-Café et pas que… La deuxième adresse a ouvert début octobre à Longueau.

Une nouvelle boutique aux mille et un services

« Entrez, ça ne mange pas de pain », indique la porte d’entrée qui donne le ton de la visite. Un sas cocooning où l’on peut s’asseoir pour éventuellement finir un appel, avant d’entrer. Ou pour simplement attendre des amis au chaud, le temps que ces derniers ne vous rejoignent. Maxime a misé sur un espace offrant convivialité et partage.

« J’ai vraiment voulu mettre en place un endroit ouvert du matin jusqu’au début de la soirée. Ça peut permettre à tous de venir ici au moment où chacun a besoin de nous. Le matin pour le petit-déjeuner ? Pas de soucis, on est là. Le midi, pour un sandwich à emporter ou un repas chaud sur place ? On est là. Un goûter pendant une après-midi shopping ? On est encore là. Et pour juste une baguette ? On est encore et toujours là. »

Vous l’aurez donc compris : Maxime Boulangerie n’est pas une simple boulangerie. Entre boulangerie-pâtisserie, snacking, espace de travail ou encore salon de thé, le client peut choisir ce pourquoi il préfère cet endroit chaleureux.

Une équipe de feu pour des produits excellents

Une chose est certaine : Maxime sait parfaitement s’entourer. Des vendeuses au comptoir aux chefs cuisiniers et pâtissiers, tous mettent du coeur à l’ouvrage au quotidien. « Je suis vraiment humain et mon unique but est de travailler avec des gens qui ont envie de travailler avec moi. J’ai la chance d’avoir vraiment de belles personnes qui m’entourent. Elles sont toutes impliquées, investies… Prenez l’exemple de Sarah, ma toute nouvelle community manageuse. Elle débuté à l’ouverture de la boutique de Longueau. Et je vois déjà toute l’implication et tout ce qu’elle a à faire, à produire pour faire avancer l’entreprise. »

Entre la boutique située rue de Noyon à Amiens et celle de Longueau qui vient d’ouvrir, Maxime emploie 37 personnes. Olivier et Jérémy sont respectivement chefs cuisinier et pâtissier à Longueau. « Il faut vraiment venir un midi, que vous testiez les merveilles que nous fait Olivier ! Par exemple, il fait un couscous végétal délicieux. On a aussi envie de ne pas cuisiner de la viande tous les jours… On tend vers une cuisine flexitarienne pour convenir aux régimes divers et variés. »

Des produits de choix et de qualité

Le pain et la pâtisserie

La boulangerie et pas que… veut être le spécialiste du pain, notamment celui fait avec des variétés anciennes de blé. « On n’a pas de baguette à la farine blanche chez nous. Vous trouverez de la tradition, mais la simple baguette, ce n’est pas nous. On choisit de travailler avec des variétés anciennes de blé parce que tout simplement, c’est l’avenir du pain. On travaille beaucoup et essentiellement avec Laura de La Ferme des Collines qui se trouve à Plachy-Buyon. » Tous ses blés sont des vieux blés qui étaient cultivés en 1930 et qui n’ont pas été génétiquement modifiés.

« Les pains qui sont produits avec ces farines sont des pains « santé » ; ils se digèrent mieux car ils contiennent beaucoup moins de gluten, ils sont plus nutritifs notamment avec une longue fermentation. » Parfois, cela peut durer jusque 24h au levain naturel et le pain va mieux se conserver.

« On a aussi des pâtisseries qui sont vendues à la part. C’est vraiment pour faire comme à la maison. Mais on peut acheter le met en intégralité, au besoin, sans soucis. » Exit les traditionnels gâteaux de pâtissier, Maxime et son chef Jérémy cherchent à tout prix à se démarquer, à vous faire goûter et manger des gâteaux que vous ne trouverez qu’ici !

Le buffet

Le buffet à la carte est remis en place trois fois par jour. « On a choisi de faire à la carte car comme ça, les clients ont la valeur du met choisi. On ne veut pas faire du « à volonté » pour attirer plus de monde et jeter… C’est pas du tout notre but ! Mais je tenais à faire un buffet… Un peu comme à l’hôtel. J’ai toujours été fasciné par ces buffets de petit-déjeuner où tout est à disposition, bien placé et où chaque chose a sa place. Mais on peut aussi faire des « plats-minutes » comme des pancakes ou la brioche perdue à la demande. Et on rajoute la sauce sucrée au choix ! Ce concept est vraiment quelque chose dont je suis fier. »

Le but est de faire en sorte que chacun se sente comme à la maison. Et c’est vraiment pari gagné !

@MaximeBoulangerie

 

@MaximeBoulangerie

Et des boissons excellentes…

Une bière locale amiénoise et brassée au pain est disponible chez Maxime. « En after-work ou le midi, pour accompagner un plat du jour, elle a un goût unique et est surtout locale. Et ça, on adore ! Ça fonctionne comme ça : on leur donne notre pain qui n’est plus de première fraîcheur et qui est malheureusement devenu invendable… Et eux, ils l’utilisent pour brasser la bière. Le concept est écologique et aussi pratique. Ça fait bien moins mal au cœur de leur donner notre « vieux » pain qui est le fruit de notre travail que de se résoudre à le jeter à la poubelle. »

Les jus d’orange sont frais et pressés à la demande. Les thés, cafés et chocolats sont aussi de très bonne qualité et disponibles pour les petites envies.

Le pari de la zone industrielle

« J’ai longtemps été trop frustré par le passage bref des clients, quand je faisais les marchés ou dans ma boulangerie de Gouvieux. J’ai donc voulu créer un espace sympathique dans lequel chacun peut y faire ce qui lui semble bien d’y faire. Un petit café, ou une réunion d’équipe : tout est possible ici ! En ville, la surface ne me permettait pas de concrétiser mon envie de vouloir offrir assez de place pour tous. Ici, ce qui est top, c’est que les clients ont de l’espace. En haut, ils ont même de quoi faire un baby-foot, ou des jeux de société. »

Un pari fou que Maxime assume. Sa volonté ? Pouvoir permettre des réunions professionnelles dans un espace en dehors du centre-ville, dans un endroit où les places de parking sont faciles à trouver et où le temps n’est pas compté. « Vous pouvez venir boire un café et travailler sur votre PC avec les prises qu’on a un peu partout très facilement. » Et tout ça pendant le temps dont vous avez besoin. La décoration chaleureuse est parfaite pour prendre du bon temps ou travailler. On a envie d’y rester plus encore… !

Prochainement, Maxime souhaite proposer des soirées after-work et ouvrir un dimanche par mois pour un brunch mensuel. On a déjà hâte !

Laëtitia

Boulangerie Maxime, 15, rue de Noyon (en centre-ville d’Amiens) et 1 avenue de l’Arc (dans la zone de Géant à Longueau). Plus d’infos sur leur compte Instagram ou leur page Facebook.

À LIRE AUSSI

L’AUBERGE DU BAC À LACROIX-SAINT-OUEN : LA GASTRONOMIE FRANÇAISE N’A QU’À BIEN SE TENIR !

FRAÎCHEUR, PRODUITS LOCAUX ET EXCELLENCE À L’AUBERGE DE LA VIEILLE FERME DU MEUX

LE SALTIMBANQUE : L’EXCELLENCE PICARDE DANS NOS ASSIETTES

! Publicité !

Pour des bons plans partout en France, rendez-vous sur Pix.city
*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *