L’extraordinaire estaminet La Halle, à Marly-Gomont

Marc et Estelle tiennent l’estaminet La Halle à Marly-Gomont. Un incontournable.

Tout est extraordinaire chez Marc et Estelle, qui tiennent La Halle à Marly-Gomont. En 2015, ils ont acheté la gare et l’ancienne halle à marchandises de Marly-Gomont. La gare a été transformée en gite, et la halle en estaminet. Les cuisines ont pris place dans un wagon, ce qui apporte beaucoup de charme au lieu.

« Le wagon ? Il est arrivé par convoi exceptionnel ! Le plus difficile a été d’en trouver un désamianté. Celui-là est belge, c’est un prototype des années 1990, réalisé pour la SNCB, qui finalement n’a pas commandé ce type de wagon », explique Marc. Car ici, chaque objet a une histoire.  Il y a cette lampe en pale d’éolienne par exemple, ou ces sièges de train qui accueillent aujourd’hui les clients.

Le lieu est chargé d’histoire. « À l’époque, tout arrivait là. Les gens venaient ici avec des charrettes car les trains y déposaient les colis. Au début du XXe  siècle, tout se faisait par rail. » Mais aujourd’hui, c’est surtout la jeunesse qui s’y retrouve.

« À l’origine, le mot estaminet renvoie plutôt à la débauche : on y fume, on y boit, on y joue. Mais c’est surtout un endroit où règne la convivialité. J’ai repris le terme estaminet dans l’optique de créer un endroit où passer un bon moment, où manger de la bonne bouffe avec les potes. »

Aucun mot ne définit mieux l’endroit que convivialité, en effet. Ici, tout le monde se connait, tout le monde se tutoie, et les nouveaux clients se mêlent très rapidement aux habitués, grâce à l’accueil très chaleureux de Marc et Estelle.

« Au début, on passait des concerts sur un grand écran. Les jeunes ont posté des photos sur les réseaux sociaux et dès la deuxième semaine, on était blindé ! On ne s’attendait pas à ce succès, à un moment, on a dû prendre quatre vigiles ! »

L’estaminet La Halle est aujourd’hui un véritable fief. Beaucoup de jeunes agriculteurs s’y retrouvent et les clients font parfois beaucoup de route pour venir. « Ce sont des jeunes très responsables, qui expliquent leur métier, ils sont souvent en conflit avec leurs parents car ils veulent travailler la terre autrement. »

Marc et Estelle ont profité du confinement pour créer une terrasse et ainsi ajouter 120 places. En juin, ils ont ouvert une partie restaurant. Tous les plats sont bons, bio, et locaux. Les légumes viennent d’une ferme voisine. Le fromage de chèvre vient de Chigny et le maroilles d’Haution. De quoi émerveiller vos papilles…

Léa & Jade
Plus d’infos sur leur page Facebook ou à anfraymarc@orange.fr

A LIRE AUSSI

 

 

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don