Graine et Grignote : du grain au pain bio, à Rouvroy-les-Merles

Tout l’été, Amine et l’équipe de l’Eden Burger nous emmènent sur les routes picardes à la rencontre de leurs partenaires. Leur restaurant, situé au 4 rue de Beauvais, à Amiens, ouvrira ses portes en septembre et proposera des burgers faits maison. La farine de Graine et Grignote sera utilisée chez l’Eden Burger notamment pour le pain de leurs burgers et leurs pâtisseries.

À Rouvroy-les-Merles, Edwin et Manon cultivent du blé, le transforment en farine, et réalisent du pain.

Haricots, tournesols, blé, pois-chiches, lentilles… À Rouvroy-les-Merles, dans l’Oise, Edwin et sa compagne Manon cultivent 15 hectares, répartis sur deux parcelles. « Le gros de notre travail concerne le blé, que l’on transforme en farine puis en pain. Nous cultivons aussi le seigle et l’épeautre. » Le couple produit également des légumes secs et quelques tournesols pour leurs graines et leur huile. Des trèfles, du sainfoin et de la luzerne enrichissent le sol pendant deux ans : les cultures se font en rotation.

Edwin s’est installé ici en 2013, Manon l’a rejoint en 2018. Ensemble, ils ont choisi le nom de Graine et Grignote : « Ça colle avec ce que l’on fait : des graines, et des choses qui se grignotent », sourit le paysan-boulanger.

Sa grande propriété était à l’origine une ferme école qui accueillait les pupilles de la nation. « Elle a été transformée en lycée agricole puis en ferme vers 2008. En 2012, elle a été vendue et un agriculteur bio était recherché. » À l’époque, Edwin était salarié dans une ferme, en attendant de pouvoir s’installer. « J’ai fait des études d’agriculture conventionnelle et ça m’a dégoûté de l’agriculture, plaisante le jeune homme. Puis j’ai découvert l’agriculture bio. On partage énormément avec les autres paysans. » 

Pour que ses productions soient classées bio, elles doivent respecter un cahier des charges. « On ne doit pas utiliser de produit chimique ou de synthèse. Les seuls produits autorisés sont d’origine organique ou végétale. » Le couple a donc mis en place une fertilisation végétale. « On pense aussi à faire venir cinq ou six vaches en pension, pour une fertilisation animale. » 

Edwin et sa compagne travaillent le pain des champs jusqu’au fournil. « Nous avons un moulin à meule de pierre, en granit. L’industrie cherche à tout séparer, nous, on cherche à tout mettre dans la farine pour réaliser un aliment complet. » Le son, quant à lui, part pour les bovins d’une ferme voisine.

« On trie lors de la récolte, on stocke, puis on réalise un deuxième tri. On utilise la brosse à grains pour retirer la poussière. On stocke toute l’année sans insecticide. Il faut faire descendre la température. L’hiver, on ventile à fond pour être tranquille avec les insectes, c’est comme si c’était un frigo. » Le pain est façonné à la main puis cuit dans un vieux four à bois de boulangerie, de 7m2.

Durant le confinement, Edwin ne s’est pas arrêté un instant, au contraire, il a augmenté son temps de travail. « Le moulin n’est pas automatisé, je le faisais tourner la nuit. J’ai fait au mieux pour que les gens aient de la farine : ils ont beaucoup fait de pain, de gâteaux… » Et pour des idées de recettes, il suffit de se rendre sur le site internet de Graine et Grignote.

Léa & Nicolas

Graine et Grignote, 1 Chemin Départemental à Rouvroy-les-Merles. Plus d’infos sur leur site internet.

À LIRE AUSSI

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

11 commentaires sur “Graine et Grignote : du grain au pain bio, à Rouvroy-les-Merles

  • Avatar
    29 juillet 2020 à 20 h 14 min
    Permalink

    Bravo pour cette belle initiative

    Répondre
  • Avatar
    29 juillet 2020 à 20 h 42 min
    Permalink

    Super article ! C’est vraiment bien que plus en plus de personne s’intéresse sur les produits locaux !! Il faut absolument faire vivre notre région ! Merci à vous de nous faire découvrir tout ça !

    Répondre
  • Avatar
    29 juillet 2020 à 21 h 09 min
    Permalink

    Bonjour
    Merci pour ce sympathique article.
    C’est toujours un plaisir de vous lire.
    Bonne journée

    Répondre
  • Avatar
    30 juillet 2020 à 17 h 25 min
    Permalink

    Super article, j’ai toujours privilégié les produits locaux. J’ai la chance de vivre à la campagne donc c’est bien plus facile. Merci.

    Répondre
  • Avatar
    30 juillet 2020 à 21 h 31 min
    Permalink

    Bonjour. De vrais bon produits, de la passion. Edwin et sa compagne nous donnent envie de déguster local ! MERCI pour cet article détaillé et illustré de belles photos.

    Répondre
    • Avatar
      1 août 2020 à 19 h 44 min
      Permalink

      De bons produits locaux je suis fan
      Hate de déguster ❤️

      Répondre
  • Avatar
    2 août 2020 à 17 h 04 min
    Permalink

    Le plaisir de manger de bons burgers sans trop de culpabilité, je vote pour !!!

    Répondre
  • Avatar
    5 août 2020 à 19 h 37 min
    Permalink

    J’achète mon pain mais aussi, lentilles et farine à Pont de Metz le vendredi ! Ce sont des produits au top avec en prime un boulanger super sympa ! Dommage que ce soit la moisson en ce moment, retour le 7 Avril !^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don