Sibrah.art, un street artiste amiénois plongé dans les années 80

Sibrah est un amiénois d’origine espagnole, il a 42 ans, et il est passionné par  le street art. Rencontre avec un artiste aux innombrables talents. 

En se promenant à Amiens, il est impossible de rater les œuvres de Sibrah.art. Elles ornent de nombreux murs de la capitale picarde. L’artiste, âgé de 42 ans, est passionné par le street art.

Ce sont les années 80, âge d’or de la pop culture, qui l’ont plongé dans cet univers. Un univers qu’il s’est si bien approprié aujourd’hui, et auquel il a su apporter sa propre touche. Il perçoit le mot « art » comme synonyme de « liberté », comme une façon détournée de dire que l’art n’a pas de limite.

S’il est d’origine espagnole, l’artiste vit à Amiens depuis ses 2 ans. Une ville qu’il aime décrire comme chaleureuse. « Je m’y épanouis toujours plus. Amiens me permet de trouver l’inspiration dont j’ai besoin. »  

« Jouer avec l’espace urbain »

Autodidacte, Sibrah dessine depuis son plus jeune âge. Ses œuvres sont colorées et riches de messages. Il les réalise à l’aide de maquettes qu’il crée sur son ordinateur. L’artiste les met en scène dans les rues d’Amiens grâce à la technique du collage, qui permet d’exposer des œuvres sans dégrader les bâtisses.

Son seul objectif : la transmission d’un message positif et d’une perception différente des lieux, dans une mise en situation qui prête à l’humour. « J’aime jouer avec l’espace urbain. » Il pense par exemple à cet extraterrestre dans sa soucoupe volante situé au-dessus d’un horodateur, dérobant la monnaie qu’il contient. 

Parfois comme pour cette œuvre, il est possible de trouver un QR code ramenant à son profil instagram ou à un montage sonore qui accompagne l’œuvre en question et qui est réalisé à chaque fois par ses soins. « Si je fais sourire les gens, c’est gagné. »  

Sibrah.art fait partie de ces artistes qui vivent de leur passion avec environ 40 œuvres à son actif. Elles ont été disposées majoritairement dans les rues d’Amiens même si quelques unes d’entre elles se trouvent à Paris ou à… New York ! Il y a voyagé en septembre 2017. C’était l’un de ses plus grands rêves,  pour intégrer son art dans les quartiers qui correspondent à l’histoire de ses œuvres. Comme ce capitaine America détourné en Popeye aux abords du pont de Brooklyn.

Depuis maintenant sept ans, le street art résonne en lui comme une évidence mais c’est seulement depuis un an que cet art rythme sa vie. Les premières œuvres qu’il a réalisées sont des détournements sur des panneaux de mise en fourrière.

En janvier dernier, il a été invité pour sa toute première exposition à la bibliothèque Louis-Aragon d’Amiens pour l’événement « La Nuit intergalactique ». Depuis, il consacre ses journées à la création d’œuvres artistiques. Il réalise des peintures sur toile, du pixel art, du sticker art.

De grands projets pointent le bout de leur nez dans la tête de l’Amiénois. Comme celui qu’il peaufinait en secret jusqu’à ce qu’il se confie à nous aujourd’hui en exclusivité :  Sibrah.art se prépare pour un grand voyage, un tour du monde du street art.

Vous l’aurez compris, Sibrah.art est un artiste aux talents multiples qui souhaite trouver le style qui refléterait le plus sa personnalité. Mais pour l’instant, il partage son amour pour la pop culture grâce à l’utilisation de pinceaux, de bombes de peinture à l’acrylique et de pochoirs qu’il produit lui-même, en essayant toujours de se réinventer, de se diversifier et de contribuer au recyclage.

Et avec ses nombreuses bombes de peinture qu’il vide sur la toile, il parvient à nouveau à laisser son imagination artistique, visualiser et réaliser de superbes sculptures… comme ce champignon de Mario géant. L’art n’a pas de limite, la créativité de Sibrah.art non plus.

Tristan

Sibrah art vend certaines œuvres. Pour cela il nous faut simplement lui envoyer un message sur son compte Instagram.

 

A lire aussi :

NikkoTaB lartiste aux plus de 600 oeuvres

Romain Dorez, street-artiste amiénois

Yann devient le premier artiste à avoir dessiner toutes les cathédrales

! Publicité !

Tristan

Tristan

La Picardie, terre ou je suis née. Cette région m’a fait aimer la photographie. Ses paysages et lieux atypiques sont pour moi des sources d’inspiration inexpugnable pour l’écriture et la photo qui sont les deux piliers de mon histoire. https://www.instagram.com/dsl.wolf/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *