L’ATELIER D’IKAA, QUAND LA COUTURE CÔTOIE LA GOURMANDISE

Marion Lescailler, plus connue sous le nom L’Atelier d’Ikaa, est une jeune styliste autodidacte qui jongle entre Saint-Quentin et l’Amiénois. Acharnée de travail, il est difficile de croire qu’elle a appris à coudre il y a seulement deux ans tant son travail est fin et abouti.

Marion Lescailler, en plein travail.

Et si le travail manuel se transmettait de génération en génération ? L’arrière-grand-père de Marion (qu’elle n’a pas connu) était tailleur… Peut-être qu’au fond, ça se transmet, la passion !

Et pourtant… Rien ne présageait que Marion, qui navigue entre Saint-Quentin et l’Amiénois, devienne aussi addict à la couture. La jeune femme a commencé à coudre il y a peu (environ deux ans) parce qu’elle a été prise d’une subite envie de création. « Un jour, j’ai regardé la série Reign, et en voyant toutes ces robes, ces costumes magnifiques, je me suis dit que c’était ça que je voulais faire ! » Il suffit aussi parfois de trouver sa voie, simplement.

Pas de doute, Marion l’a trouvée, sa voie professionnelle. Après avoir obtenu son BTS Métiers de la Mode et du Vêtement (MMV) à la Cité scolaire d’Amiens, elle compte très prochainement ouvrir son entreprise en lien avec son site internet et son compte Instagram. Le compte Facebook est aussi en lien mais porte l’ancien nom « Ikaa’s Créations » car il lui est impossible de changer le nom de la page pour l’instant.

L’atelier de Marion se situe à Saint-Quentin, dans l’Aisne, dans une chambre de la maison. « Quand je travaille, il faut que je me créée une bulle ; je mets ma playlist – en général, ce sont des musiques épiques que l’on trouve dans les séries Reign ou Pompeii, et je commence à travailler. Ces musiques stimulent ma création, je me souviens de scènes, de costumes, de robes et ça me donne envie de créer ! »

Ce week-end (les 15, 16 et 17 mars), on pourra la retrouver au Salon du chocolat d’Amiens. Il s’agit de sa troisième participation à l’évènement. La jeune femme est notamment attendue sur l’époustouflant défilé du chocolat qui impressionne autant qu’il ouvre l’appétit.

« Les gens ne réalisent pas la masse de travail qu’il y a derrière un vêtement en chocolat »

Et ça fait déjà plus d’un mois qu’elle travaille dessus, en plus de son travail actuel en temps complet : « C’est vraiment difficile de concilier les deux, mais la passion a ça de fort, c’est que si je ne couds pas, je ne me sens pas bien… Les gens ne semblent pas se rendre compte de la masse de travail qu’il y a derrière un vêtement en chocolat… Entre la structure (en tissu ou papier mâché), le travail avec les chocolatiers… Ça demande beaucoup d’organisation, et c’est ça qui est génial ! » Marion travaille cette année encore avec le chocolatier de la Maison Desert à Albert ; elle défilera et portera sa propre création. On a hâte !

Cette année, il y aura trois défilés par jour (11h30, 15 heures et 17h30), soit neuf au total sur les trois jours de salon. Marion fait partie du groupe des trois anciens élèves du lycée Branly d’Amiens présentant des créations de mode tout en chocolat.

Laetitia

Rendez-vous pour le défilé tant attendu lors de ce week-end fort chocolaté à Mégacité à Amiens de 10 à 20 heures le vendredi et de 10  à 19 heures samedi et dimanche.

À lire aussi

6 raisons d’aller au salon du chocolat d’Amiens

! Publicité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *