Studio Harly : de nouveaux projets cinéma pour 2019

Les vidéastes amateurs du Studio Harly entament leur sixième saison avec un beau projet : Timeror. Un court-métrage mélangeant horreur et paranormal.

Derrière la caméra, comme devant, de nouveaux visages. Des Axonnais passionnés par le cinéma, et qui veulent vivre un tournage mené non pas à la baguette mais à la bonne humeur. C’est le cas d’Émilie Toussiro, 17 ans, qui incarne le second rôle dans Timeror. «  J’ai découvert Studio Harly grâce à mon père. Au lycée, je fais du cinéma et du théâtre, et j’aime beaucoup ça. Du coup, mon père m’a proposé d’appeler Benjamin. »

Avec elle, Clément Brun, 20 ans et acteur amateur, Kinane Taymi, cadreur de 22 ans, et Océane Plancot, 19 ans, en charge du maquillage, ont rejoint l’équipe sur ce court-métrage. Tous prêts à donner de leur temps pour concrétiser ce nouveau projet du groupe, avec Benjamin Poitte, à l’origine de Studio Harly.

Âgés de 17 à 22 ans, la petite quinzaine d’amateurs vidéastes se réunit chaque vacances et chaque samedi afin de réaliser les différentes séquences nécessaireS au montage vidéo, bravant la pluie et le froid.  Même les 15 jours de fêtes de fin d’année ont été investis dans la conception de ce court-métrage d’épouvante.  » Je voulais faire une seconde histoire avec de l’horreur. J’ai commencé à écrire et Steven est venu m’aider pour certaines scènes. »

Timeror, c’est l’histoire de Brice, un jeune homme venant d’avoir une promotion qui décide d’acheter une maison à Harly. Il y héberge Sarah, une amie, sans savoir que son logement abrite un des plus grands démons de l’enfer. « Je me suis inspiré de Conjuring, et il y aura pas mal de sang », ajoute Benjamin. La bande annonce est dores et déjà sortie, et la version finale devrait voir le jour durant le mois de février.  La saison 6 annonce également la suite de Flammes d’espoir, une vidéo plutôt fantastique.

Manon Capelle.

Pour suivre Studio Harly, rendez-vous sur leur page Facebook.

À lire aussi

UN SUJET TABOU ABORDÉ DANS UN FILM SAINT QUENTINOIS

GABBY, UN DRAME AMOUREUX MADE IN SAINT-QUENTIN

! Publicité !

Pour des bons plans partout en France, rendez-vous sur Pix.city
*
Manon

Manon

Originaire de Saint-Quentin, et passionnée d’écriture, j’ai fait des études de journalisme à Blanc, d’où ma terre natale m’a terriblement manquée. La culture, les sorties gustatives et les balades au coeur des beaux paysages nordistes sont mes vacations préférées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *