Les Picards au Salon de l’agriculture

La 25ème édition du Salon de l’Agriculture a débuté ce samedi 25 février au Parc des expositions à Paris. Rencontre avec trois picards exilés dans la capitale jusqu’au 5 mars.

Bâtiment 3 : « Les 13 régions de France et leurs produits ». Et trois stands picards aperçus, seulement. Ils sont réunis sous la catègorie « Hauts-de-France », et donc plus difficiles à distinguer. « La nouvelle région, c’est vrai que ça perturbe un peu les gens... », confie Alexis Dequidt au stand des pommes de terre Pompadour label rouge.

img_7201

Alexis Dequidt

Attirer de nouveaux consommateurs

Alexis Dequidt est présent pour la deuxième année. « Cette pomme de terre est connue pour sa qualité gustative. Nous sommes ici pour créer une notoriété autour de cette variété, attirer de nouveaux consommateurs. On invite nos clients. Un chef étoilé sera présent sur le stand. C’est important d’annoncer sur les réseaux sociaux qu’on est là, même si les gens ne viennent pas tous« .

img_7189

Éric Van Oost

Quelques stands plus loin, la Conserverie Saint-Christophe. « On vient au salon depuis 1992, est-ce que vous étiez née au moins? » plaisante Éric Van Oost, qui vient d’Argoules, en Baie de Somme. Pour lui aussi, c’est important de « se faire connaître, de montrer qu’on n’est pas que dans notre région. On rencontre des médias, des politiques, des gens comme vous. Vous voulez goûter ? » Oh que oui !

img_7193

Fabrice Boucher

Faire découvrir les produits aux parisiens

La chocolaterie Lachelle connaît le salon depuis 20 ans. « Au début, ce n’était pas nous qui tenions le stand, on était trop jeunes« , raconte Fabrice Boucher. « Ici, on rencontre une clientèle parisienne, qui ne connaît pas nos produits et qui n’a pas accès à la boutique. C’est un coup de communication » , explique-t-il en nous présentant son produit phare, la bûche Maya. « Elle est pralinée à la pistache et à la noisette, avec du maïs à l’intérieur. Le praliné est fait maison. Vous voyez, la dame vient de goûter, et du coup, elle en achète ! »

img_7196

La bûche Maya

Surtout des gens du Nord

Sur le stand d’Éric Van Oost, ce sont la terrine d’agneau pré-salé et le pot’je vlees qui ont le plus de succès. « Les picards viennent nous voir, mais aussi les gens d’autres régions, pour nous connaître« . Autour des chocolats Lachelle, ce sont aussi « beaucoup de gens de notre région. Nous avons un atelier en Picardie, et un dans le Pas-de-Calais. Les autres visiteurs découvrent et viennent par hasard. « Quant à Alexis Dequidt, il accueille » surtout des gens du Nord, ils passent tous au moins une fois. »

img_7190

Pot’je Vlees et terrine d’Agneau pré-salé

« J’ai tellement envie de retourner dans les champs ! »

Pas trop dur de quitter notre Picardie ? « J’ai tellement envie de retourner dans les champs ! plaisante Fabrice Boucher. On profite de Paris, on sort avec l’équipe. » « C’est qu’une fois par an, alors je m’habitue. Je peux aller au théâtre le soir » , s’enthousiasme  Éric Van Oost. Pour Alexis Dequidt, « la seule chose embêtante, c’est le bruit. Mais ici, c’est une fête, on rencontre beaucoup de gens ! »

Léa Czns

A lire aussi :

TROIS PICARDS AU SALON DE L’AGRICULTURE

UNE VRAIE RÉUSSITE POUR LA FOIRE DÉPARTEMENTALE DE L’OISE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *