Tony, photographe et organisateur d’événements aux mille et une idées

À Pont-Sainte-Maxence, Tony vient d’ouvrir sa nouvelle boutique. Il est à la fois photographe et organisateur d’événements.

Le confinement n’a pas arrêté l’imagination de Tony, bien au contraire ! Photographe mais aussi organisateur d’événements à Pont-Sainte-Maxence, le jeune homme de 26 ans n’a pas chômé un instant. Pas un jour sans qu’une nouvelle idée ne lui vienne à l’esprit… Et sans qu’il ne la mette en place au plus vite ! Sa nouvelle boutique vient tout juste d’ouvrir, le 11 mai dernier. Son ancien commerce se trouvait quelques rues plus loin, depuis 2017.

Un premier espace accueille les clients. Un compteur actualise en direct le nombre de likes que compte sa page Facebook : 16 891. Ici, il est possible notamment d’imprimer ses photos en instantané. Mais aussi de se renseigner sur les multiples services que propose Tony : photos d’identité, photos de famille, organisation d’événements, location de matériel…

Et plus original : location de bornes à selfies, radar à selfies, caravane à selfies, et le tout dernier : le combi à selfies. Pour l’instant, ces derniers sont restés à l’arrêt. « Tous les mariages sont décalés à partir de septembre. Certains sont même reportés en 2022 », se désole le photographe. Actuellement, il se consacre donc aux familles, amis, nouveau-nés et animaux.

Passons dans la seconde pièce justement : le studio photo. Une cabine d’essayage et divers accessoires s’y trouvent. Ainsi qu’un gros cube, dans lequel les modèles peuvent poser lors des séances happy box.

Quelques marches plus bas est stocké tout le matériel que Tony loue lors d’événements : noeuds, nappages, décorations de toutes couleurs… et même mascottes.

À l’étage, le Timéo studio vient d’être terminé. Il s’agit d’une pièce dédiée aux séances pour les nouveau-nés, et qui tient son nom du fils de Tony. Ici, des tout petits costumes sont disposés, ainsi que des décors plus craquants les uns que les autres, pour accueillir les nourrissons.

Sur le mur menant au studio, quelques empreintes de pieds et de mains… « Dès qu’un bébé sera pris en photo, je tremperai son pied dans la peinture et le poserai sur le mur, en ajoutant son prénom« , sourit Tony.

À l’autre bout du couloir, un autre studio est en cours d’aménagement, pour les animaux cette fois. Il sera prêt d’ici un mois. « Il y a beaucoup de demandes, les animaux seront placés en hauteur, pour réaliser leur portrait. » Et Tony a encore de nombreuses idées, comme des séances bains de lait. « J’aime développer plein de choses ! Là, je viens de lancer des badges personnalisés, 100 seront offerts aux premiers clients depuis le confinement. »

Si Tony a eu une frayeur, il est aujourd’hui rassuré : « Lundi, mardi [ndlr : les deux premiers jours d’ouverture après le confinement] j’ai eu très peur. De 30 clients, on est passé à deux ! En fait, ils s’étaient simplement dit : ‘On ne va pas déranger Tony les deux premiers jours.’ Mercredi, jeudi, ils étaient tous là ! On a 20 appels par jour, ça revient. » D’autant que le photographe propose des bons solidaires jusqu’au 30 mai, à partir de 20 euros. La somme dépensée est doublée.

Léa & Nicolas

Tony Granato, 22, rue de la République à Pont-Sainte-Maxence. Plus d’informations sur son site Internetsa page Facebook ou son compte Instagram.

À LIRE AUSSI

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don