Les secrets de la nacre, à Méru

Dans la jolie petite commune de Méru dans l’Oise, l’un des derniers bastions du savoir-faire picard se cache dans un musée.

De génération en génération, les familles se transmettent le secret pour travailler la nacre et en faire des boutons de luxe pour les vêtements, ainsi que le savoir faire de la tabletterie qui consistait, entre autres, à transformer les os de bœuf et des morceaux de bois d’Eben en dominos.

Méru, Capital de la Nacre

Proche de Paris avec une main-d’œuvre bon marché, la ville de Méru s’est rapidement spécialisée dans la fabrication de boutons et de jeux de dominos. Toute la famille participait à la fabrication. Les plus petit faisaient la teinture pour marquer les Dominos, les mamans les marquaient et les papas les collaient et découpaient.


Aujourd’hui, le musée est aussi un atelier qui compte une poignée de salariés dont leur famille font partie des derniers tablettiers de la région à conserver le savoir.  Notre guide, Jade, nous a montré toutes les étapes de fabrication d’un bouton en utilisant les mêmes machines qu’à l’époque, toujours en état de fonctionnement. « Lorsque l’on extrait des boutons d’un coquillage, il y a entre 70 et 80 % de pertes », raconte Jade. Les pertes servaient de remblais ou étaient versées dans les champs.

Coquillages et crustacés

Pour obtenir la nacre, on a besoin de coquillages qui viennent d’un peu partout dans le monde. Notamment des îles du Pacifique. C’est pour cette raison qu’au début du dernier siècle, les premières étapes de fabrication ont été délocalisées directement dans les îles où se trouvaient les coquillages avant d’être rapatrié à Méru pour les finitions.

Tout ça jusqu’en 1972, où le dernier atelier a fermé ses portes, notamment à cause de la concurrence de la matière plastique, qui a largement fait baisser les coûts de fabrication et augmenter considérablement les quantités de production.

Pour toute la famille

Aujourd’hui, il est possible de visiter le Musée de la nacre et de la tabletterie à Méru pour s’imprégner un peu de l’histoire locale d’une manière ludique et passionnante. Le musée est moderne, vivant et si vous faites la visite guidée vous pourrez voir les machines fonctionner.

Il y aura une journée spéciale le 29 février pour la fermeture de l’exposition temporaire. Ce jour là, les visites seront gratuites, il y aura également une buvette à disposition pour vous restaurer.

Constanza

Musée de la nacre et de la tabletterie, 51 rue Roger-Salengro à Méru. Plus d’infos au 03 44 22 61 74, sur leur page Facebook ou sur leur site internet.
Constanza

Constanza

Je suis tombée amoureuse de la région depuis que je suis arrivée en France en 2016. Avec mon mari, on a l'habitude de se balader pour découvrir des coins de Paradis en Picardie. J'aime écrire, l'Histoire, les châteaux, les petits villages plein de charme et rouler sur les routes picardes tout en photographiant ces moments uniques.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don