Une coupe, un Bagel : le pari entre les Gothiques et Bagelstein à Amiens

« Ramenez-nous la coupe à la maison, et on vous offre votre repas chez nous ! ». Il n’en fallait pas moins pour booster les Gothiques d’Amiens à triompher au tournoi de Coupe de France de hockey-sur-glace le 17 février.

Mercredi 27 février. 16°C, un soleil de plomb. C’est à 13 heures qu’avaient rendez-vous les champions de France à l’enseigne Bagelstein située au 2, rue de la République, en plein cœur de la ville d’Amiens. L’horizon commence à rougir peu à peu ; pas de doute, les Gothiques sont arrivés. Jonathan Narbonne arrive avec une poussette dans laquelle on trouve le fameux bébé. « La coupe pèse si lourd que je l’ai amenée là-dedans », me confie le défenseur gauche et aussi capitaine de l’équipe.

Certains joueurs sont des habitués, d’autres ne connaissent pas encore les bagels frais et préparés devant les clients. Xavier Tetart, gérant de Bagelstein explique : « Notre marque de fabrique, c’est le frais. Du bagel en lui-même, les produits qui composent le bagel… Tout est frais chez nous, ça, ça leur plait ! »

Les commandes sont prêtes au fur-et-à-mesure, les joueurs s’installent en terrasse, d’autres vont en salle. « C’est une vraie fierté que d’être nourrisseur des Gothiques ! » confie le gérant.

Jérémie Romand, le « 17 » a ses petites habitudes ici. Il vient assez régulièrement et est même retourné au deuxième service. Son bagel préféré ? L’Hippolyte, le meilleur selon lui. Les joueurs sont tous d’accord sur le fait, c’est une fierté que d’avoir réussi à obtenir cette coupe. Une petite pression est retirée, même s’ils savent pertinemment que la saison n’est pas finie.

Pour Léo Guillemain plus connu sous son fameux numéro « 88 », jouer à Bercy, c’est quelque chose d’inexplicable : « on ne s’en lassera jamais ». Mais il y a surtout ce plaisir de gagner pour les bénévoles présents au club, pour les supporters, de pouvoir leur donner cette victoire que la ville n’avait jamais réussi à décrocher auparavant.

Les clients profitent de l’événement ; une maman a amené pour l’occasion ses deux enfants voir les joueurs et leur faire signer des maillots. Les joueurs se sont volontiers prêtés au jeu des photos et des signatures.

L’équipe a pu recharger les batteries avec un bon repas frais pour la plupart en terrasse et au soleil avant d’affronter les Boxers de Bordeaux ce vendredi 1er mars à 20 heures. Il s’agit du premier match des Playoffs qui se déroulera au Coliséum à Amiens.

Toute l’équipe de On teste pour vous en Picardie leur souhaite le même succès que pour cette coupe de France.

Laëtitia

A lire aussi :

Bagelstein : des bagels cuisinés avec des produits frais et de l’humour

! Publicité !

1 commentaire sur “Une coupe, un Bagel : le pari entre les Gothiques et Bagelstein à Amiens

  • Avatar
    28 février 2019 à 21 h 11 min
    Permalink

    Un bel article joliment écrit qui met à l’honneur les gothiques tout en faisant une belle publicité pour BALGELSTEIN et la ville d’Amiens.
    Bonne continuation

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *