Bagelstein : des bagels cuisinés avec des produits frais et de l’humour

Tout est fait pour plaire chez Bagelstein : la cuisine avec des produits frais, la possibilité de composer son bagel soit-même et les petites phrases accrochées partout au mur, sur les serviettes, ou sachets de sucre. 

La file d’attente pour choisir son repas chez Bagelstein est souvent longue. Chaque commande est notée au prénom du client, auquel les préparateurs de bagels s’adressent par tutoiement. Les recettes proposées sont nombreuses, et il est aussi possible de choisir la composition de son bagel, en choisissant la recette « Albertine ». Plusieurs pains sont au choix, et ajouter une tranche de cheddar fondu ne fait que rendre plus appétissant chaque bagel ! A la carte, il y a aussi des soupes. « On reçoit tous les matins des poches avec des légumes, qu’on mixe et qu’on fait chauffer. »

Pour nous, ce sera un Gab et un Ernestine. Les bagels sont soigneusement coupés en deux, pour qu’ils soient plus faciles à dévorer. Au premier croc, on sent la fraîcheur de chaque ingrédient.  « Le pain est livré le matin, ensuite, on tartine. » Ceux qui ont le plus de succès ? Léontine, Hyppolite et Joséphine, au saumon et vegan. Le Gaston change toutes les saisons, et tous les mois, une nouvelle recette est proposée, en janvier, il s’agit d’Ernestine. Le mélange des carottes et du poulet fumé est délicieux.

 

S’il est bien entendu possible de choisir une boisson classique, d’autres sont plus surprenantes. Comme la limonade au cassis, succulente. « On ne les trouve pas dans les commerces, souligne Xavier. Ce sont des limonades américaines. » L’eau Bagelstein a aussi un franc succès, d’ailleurs, ce midi là, elle était en rupture. Et comme Bagelstein est fort en communication et en humour… « Au moment du bac, les bouteilles comprenait des antisèches. » Ce n’est pas le seul coup de com’ qui a marqué les clients. Plusieurs publicités ont mis en scène un bagel en or, en référence à Franck Ribéry et sa côte de boeuf. Les Gilets jaunes ont aussi inspirés la franchise.

En dessert, nous nous sommes régalées avec un banana cake… rempli d’humour, et un cheesecake.

Bagelstein a ouvert à Amiens en juin 2018. Il fait partie des plus de 80 restaurants de la franchise en France. Xavier, le responsable, a découvert la franchise à Lille. « J’ai été commerçant pendant 20 ans, au bout de deux mois sans travailler, je me suis dit qu’il fallait que je re-cotois des gens. J’ai vu la franchise, la déco décalée, l’humour, le second degré. » C’est ensuite la cuisine qui l’a convaincu : « En goûtant, j’ai découvert des produits frais. » Après trois mois d’études de marché et un mois de travaux, Bagelstein a ouvert à la place de l’ancienne bijouterie Swarovski.

« Tout le monde connait le bagel salé, mais nous essayons de faire connaitre aussi les formules sucrées », annonce Xavier. Pour le petit-déjeuner et le goûter sont proposées de nombreuses pâtisseries, des milkshakes, des jus d’orange pressées, des smoothies.

Sur les murs, des centaines de cadres noirs affichent des unes de journaux, sport, musique, personnalités. « Tout sauf les unes politiques », sourit Xavier, le responsable.

Entre chaque cadres noirs, des petites étiquettes avec des phrases. Le regard passe de l’une à l’autre, et en découvre encore une autre, sans réussir alors à s’arrêter de les lire.

Bagelstein est une franchise alsacienne. « Stein est une particule noble, un équivalent de notre « de », explique Xavier. Aujourd’hui, plus de 80 restaurants sont ouverts en France. Amiens est l’un des derniers à s’être installé. « Il y a eu une période où toutes les semaines, un Bagelstein ouvrait. »

Un service traiteur est aussi proposé, avec des coffrets de mini bagels. Le restaurant peut accueillir 40 personnes à l’intérieur, d’autres places sont disponibles en terrasse. L’équipe est composée de quatre personnes, plus deux étudiants.

Léa & Anais

Bagelstein, ouvert de 9 heures à 19 h 30. Plus d’infos sur leur page Facebook et leur compte Instagram.

Rendez-vous sur notre page Facebook

pour tenter de gagner un goûter

(une boisson chaude et une pâtisserie maison)

 

! Publicité !

Avatar

Anaïs

Chineuse de vues en Picardie depuis la naissance, je suis toujours à l’affût de jolis lieux perdus. Aujourd’hui, maman de trois petites princesses, je garde cette dynamique de partir à l’aventure, baskets aux 6 pieds que nous sommes et découvrir ou même re découvrir ces jolis coins qui inondent notre magnifique vallée. Ma philosophie de vie : "Rêve ta vie en couleur, c’est le secret du bonheur !" (Peter Pan).

8 commentaires sur “Bagelstein : des bagels cuisinés avec des produits frais et de l’humour

  • Avatar
    24 janvier 2019 à 18 h 35 min
    Permalink

    Je vais être obligée d’y aller meme si je ne gagne pas ! Hate de decouvrir ce nouveau lieu !

    Répondre
  • Avatar
    24 janvier 2019 à 18 h 36 min
    Permalink

    Waouh comment ne pas saliver en voyant ces merveilleux BAGELS 🥯 salés et sucrés
    Hâte de pouvoir les découvrir et surtout les déguste !!!

    Répondre
  • Avatar
    24 janvier 2019 à 18 h 42 min
    Permalink

    Miam! Ça a l’air très bon, on croise les doigts avec ma maman 😍

    Répondre
  • Avatar
    24 janvier 2019 à 18 h 45 min
    Permalink

    Humm j’ai bien envie de tester

    Répondre
  • Avatar
    24 janvier 2019 à 19 h 04 min
    Permalink

    Bagelstein toujours au top 👌🏼 hâte d’y faire un tour

    Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2019 à 7 h 02 min
    Permalink

    Les goûters sont sublimes. Mais je n’ai malheureusement jamais goûté les bagels du repas. J’ai hâte de les découvrir ! 😀 cet article m’a donné faim. Et il n’est que 7h00 du matin !! 🤣🤣

    Répondre
  • Avatar
    25 janvier 2019 à 17 h 34 min
    Permalink

    Cela donne envie de tester 🥰 à bientôt

    Répondre
  • Ping : Une coupe, un Bagel : le pari entre les Gothiques et Bagelstein à Amiens – On teste pour vous en Picardie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *