À travers l’objectif de Julien

Amateur depuis dix ans, Julien Véron a décidé de se lancer professionnellement dans la photographie en 2014. Ingénieur en informatique, il a tout quitté pour pouvoir créer son entreprise : L’Instant rêvé

Lors d’une journée d’été, Julien nous a partagé son savoir-faire et nous a montré les coulisses d’une séance photo.

Accroupi, debout ou encore recroquevillé dans les hautes herbes, Julien surprends tant par ses postures pour prendre ses clichés que par son professionnalisme sous cette chaleur accablante. Ce passionné de photos vit « l’instant rêvé » en capturant des images spontanées, proposées par la modèle, ou de manière naturelle. Quand celle-ci passe la main dans ses cheveux, il lui demande de ne plus bouger pour immortaliser la posture.

Tout au long de l’après-midi, en passant par Itancourt, en plein milieu des champs, puis par Mézières-sur-Oise, il emmène son modèle dans un parcours bien réfléchi, muni de ses deux appareils photos.

« Ce sont les rencontres qui façonnent les gens »

Son modèle, déjà connu de l’objectif de Julien, avait également posée, cette fois-ci à l’hiver, par un froid glacial. Ces clichés d’inspirations urbaines seront exposés jeudi 20 septembre, à partir de 17 heures, lors du vernissage de son exposition au bar à vin Jennaro à Saint-Quentin, place de l’Hôtel-de-ville.

« C’est une amie qui tient une galerie rue Chaussée-Romaine qui m’a parlé de cet endroit. Je n’y avais jamais été, même pas pour boire un coup. En juin, j’ai rencontré le couple de gérants et on s’est tout de suite très bien entendu. Je leur ai parlé de mon travail et ça leur a parlé », confie le photographe.

Tombés d’accord pour réaliser une exposition tout au long de l’été, puis de réaliser un vernissage en septembre, les trois associés se sont trouvés par hasard. « Cela a été une rencontre riche humainement. C’est pour cela que je pense que ce sont les rencontres qui façonnent les gens. »

« Montrer la ville où j’ai grandi »

Cette nouvelle voix professionnelle qu’il a emprunté il y a quatre ans, lui a permis notamment de redécouvrir la ville de son enfance. Une vision artistique, mélangée à la technique, qu’il veut partager à travers ces photos. « J’ai eu envie de montrer la ville où j’ai grandi d’une manière personnelle. J’ai vécu à Saint-Quentin jusqu’au bac. Ensuite, j’ai été à droite et à gauche pour les études et le travail. En revenant, et avec la photo, je l’ai vu avec ce nouvel œil de photographe. Cela m’a donné l’envie de montrer des aspects de la ville d’une autre manière », confie l’Axonais.

Une collection d’images 100% saint-quentinoise, dont certaines sont basées sur un parti pris, puisqu’une partie d’entre-elles correspond au thème le mouvement nocturne urbain. « J’ai eu l’idée de faire ces photos contraintes où j’aspire à y faire planer une présence un peu fantomatique humaine pour observer ce mouvement. » Cette quinzaine de clichés énigmatiques seront à découvrir exceptionnellement lors de ce vernissage.

Afin de réaliser ce travail, Julien Véron a fait appel à un certain nombre de modèles : « Elles étaient très enthousiasmées par le projet. Cela a été un plaisir de partager ces moments entre elles et moi. » Julien Véron sera également au salon du mariage au palais de Fervaques les 6 et 7 octobre.

Manon & Manon – Organisatrice de souvenirs

Pour découvrir l’univers de L’instant Rêvé, rendez-vous sur sa page Facebook ou sur son site internet.

À lire aussi :

PRENDRE SON TEMPS ET SE DÉTENDRE CHEZ JENNARO, À SAINT-QUENTIN

DOUCEUR ET ÉMOTION À TRAVERS L’OBJECTIF D’ELODIE

Manon

Manon

Originaire de Saint-Quentin, et passionnée d’écriture, j’ai fait des études de journalisme à Blanc, d’où ma terre natale m’a terriblement manquée. La culture, les sorties gustatives et les balades au coeur des beaux paysages nordistes sont mes vacations préférées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *