À 20 ans, il lance sa maison et table d’hôtes à Saint-Valery [Vidéo]

Il n’a que 20 ans et sort de l’école hôtelière. Pourtant, André-Morgan se débrouille déjà comme un vrai professionnel. Il accueille les touristes dans sa villa, à Saint-Valery. Le soir, il leur prépare un diner digne de Top Chef. On a testé, on s’est régalé, et on a totalement approuvé.

André Morgan se souvient des prénoms de tous les hôtes qu’il a accueilli. Ça ne fait que deux mois qu’il loue trois chambres de sa maison, la Villa Saint Val, et propose des tables d’hôtes. Et pourtant, il a déjà rencontré de nombreux touristes. Les week-end à venir sont complets. « L’idée m’est venue de mes parents. À 5 ans, je voulais déjà faire de la cuisine. Je crée pour me changer les idées. » À 20 ans, son rêve est réalisé. Il pense d’ailleurs à ouvrir un restaurant, plus tard.

Le jeune homme sort de l’école hôtelière du Touquet. Une école basée sur la discipline, le savoir-faire et le respect, comme le précise sa maman, qui l’accompagne pour les premières semaines de lancement. Elle aussi tient des chambres d’hôtes, et a transmis la passion à son fils : « On rencontre tellement d’univers, de gens farfelus. Le but est que les gens se fabriquent des souvenirs, qu’ils soient détendus. » 

C’est chose faite à peine entrés dans la villa. André-Morgan a aménagé un univers bien précis. Tout fait penser à la mer, mêlant modernité et tradition, avec des peintures au mur et des oiseaux en bois. « Je voulais quelque chose de chic et accessible pour tous. » Il propose une chambre parentale familiale, et deux chambres pour des couples.

Et pourquoi Saint-Valery ? « La baie de Somme est ma région natale. C’est une région assez touristique, et je voulais participer à son développement. Il y a les jardins, l’abbaye de Valloires, les phoques… » Pas de doute : André-Morgan sait conseiller les visiteurs et connait par cœur les alentours. La villa est d’ailleurs située tout près de la ruelle de Saint-Valery avec les petites maisons de pêcheurs. Un incontournable !

Au menu ce soir, un tartare de tomates et sa mousse de chèvre. ‘Tout est frais », précise le chef du soir. Le poisson, qui compose la plupart des plats principaux proposés est toujours frais, apporté par les poissonniers. Ce soir du riz blanc, des courgettes cuites à l’anglaise et des tomates braisées au four accompagnent le carrelet et son beurre maître d’hôtel. Un délice. Un repas digne d’une émission télévisée. Le dessert est tout aussi savoureux, une charlotte à la myrtille.

Deux autres visiteurs d’un week-end partagent notre table. « On connait déjà un peu la Baie de Somme. On a trouvé la maison sympathique, notre petite-fille a fait aussi l’école hôtelière du Touquet, ça a attisé notre curiosité. » Tous deux partiront tôt le lendemain matin pour une randonnée en pleine nature. Il est temps de monter rejoindre nos chambres.

Le confort est là. Un plaid tout doux, des oreillers bien rembourrés, des rideaux occultants pour la chambre. La salle de bain est spacieuse, la douche italienne est grande. Le jardin, quant à lui, est fleuri et entretenu à la perfection.

Le petit-déjeuner est copieux, les bonnes choses s’entassent sur la grande table. De la confiture maison, du jus de fruit fermier à la pomme rhubarbe qui vient du côté d’Amiens, des salades de fruit, « pour changer du petit-déjeuner traditionnel ». Mais aussi des crêpes encore toutes chaudes, du pain, des céréales, du fromage. De quoi bien démarrer la journée et donner envie de revenir au plus vite !

Léa, Alexandra & Jade

 

Une nuitée avec le petit déjeuner compris et la taxe de séjour pour une personne / 90 /95 euros à 110 euros, pour deux personnes / 95 euros / 105 euros /  120 euros chambre confort, avec salon ou balnéo privée. Table d’hôte 29 euros /une personne (trois plats avec vin et eau minérale café ou tisane).
Plus d’infos sur son site Internet, au 06 87 96 00 91 ou giteschambres@gmail.com

 

A lire aussi :

Dormir dans une maison troglodyte à Gouvieux

La tête dans les étoiles à Saint-Leu-d’Esserent

Trois nuits au Colibri, dans la campagne péronnaise

1 commentaire sur “À 20 ans, il lance sa maison et table d’hôtes à Saint-Valery [Vidéo]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *