Charles & Vianney : la petite mousse amiénoise aux multiples saveurs

C’est depuis mai 2016 qu’Étienne, gérant de l’entreprise Charles & Vianney, brasse sa bière à Amiens. Blonde, brune, blanche, rousse ou aromatisée, il y en a pour tous les goûts.

C’est lors d’une reconversion, suite à un licenciement économique qu’Étienne, à l’âme commerciale, a souhaité vendre des produits créés par lui-même. Artisan brasseur depuis mai 2016 et « pur Versaillais » d’origine, il vit désormais depuis 18 ans à Amiens. Étienne rencontré sa femme ici : « Plus ça allait, plus je venais la voir, et plus je bossais sur Amiens. Et plus je venais la voir, plus je l’aimais… Et je l’aime toujours. J’ai eu la chance d’avoir Virginie, qui m’a toujours accompagné, soutenu et aidé dans tous mes projets : c’est super important ! »

Qui sont Charles & Vianney ?

Charles & Vianney sont les prénoms de ses fils. « Mais ce n’est pas parce que j’ai un ego surdimensionné, s’amuse Étienne. C’est parce que quand j’ai voulu créer ma marque, j’avais pensé à quelques noms, mais tous existaient déjà. Et c’est Virginie qui m’a dit « mais pourquoi pas les noms des garçons ? Mon fils de 9 ans s’appelle Charles, et le second, Vianney a 6 ans et ça a marché ! Donc, voilà simplement pourquoi ce nom ! C’est vraiment le fruit du hasard et en fait, d’un pourquoi pas. »

Où trouver la bière d’Étienne ?

La bière est vendue principalement à des cavistes, épiceries, bars et restaurants. Étienne travaille aussi beaucoup avec des fermes de proximité faisant de la vente direct du producteur au consommateur.  80% de ses ventes sont dédiées aux professionnels et 20% aux particuliers. « Mes ventes aux particuliers se passent essentiellement sur les foires, les salons ; je fais aussi le marché au bord de l’eau tous les samedis matin à Amiens, et le marché de Noël d’Amiens, je suis place René Gobelet ! »

Différents types de bières

Six bières différentes sont proposées par Charles & Vianney. Toutes ont des noms que l’on retient facilement : La Gentille Blonde, La Méchante Blonde ou La Vilaine Rousse sont celles qui nous ont le plus amusés. Les étiquettes sont vraiment très jolies : « Je suis passé par un graphiste, ce n’est pas du tout mon métier de prédilection. Autant brasser et vendre mon produit, ça, je sais faire sans soucis. Mais faire un design d’étiquette qui plaise, non… » Le graphiste est amiénois et se nomme Grégory Rémond, créateur et gérant de French Chromatiks.

Un travail acharné mais avec passion

« Plus ça va, et plus je bosse comme un malade », confie Étienne. « J’ai la chance de travailler avec un apprenti, Melvin. Il m’aide énormément car ici, on fait tout ! On brasse, on met en bouteilles, on capsule, on livre. » Le brasseur est réellement passionné par son travail pour lequel il donne corps et âme.

Les bières existent en petites et grandes bouteilles ainsi qu’en fûts. « Je vais bientôt sortir celle de Noël. Elle est en général brassée en novembre pour la sortir pour la période des festivités et surtout pour le marché de Noël. Je finis de la vendre mi-janvier. Elle existe sur une période très courte, mais elle fait son effet. »

La mise en valeur de la région

La brasserie Charles & Vianney travaille essentiellement avec des personnes de la région. « Mes clients les plus éloignés sont à Compiègne, Beauvais, en Baie de Somme, Arras, Douai, quelques uns à Lille, mais ça reste un secteur assez local malgré tout ! Et je préfère travailler de manière régionale. »

Étienne n’a pas vocation a faire sa marque une « grande marque » de bière, il a conscience que d’ici quelques années, il sera à la retraite. Il n’a pas pour ambition d’embaucher des personnes et devenir chef d’entreprise. « Moi, ce que je veux, c’est être brasseur. Je ne souhaite pas gérer de l’humain, c’est un choix assumé. »

Au début, Charles & Vianney produisait environ 800 litres de bières par mois, maintenant, la brasserie sort près de 4 000 litres mensuellement, ce qui représente 12 000 petites bouteilles par mois.

Un passé professionnel riche

Son passé professionnel est rempli de multiples rôles et casquettes. Étienne sait ce qu’il veut et il veut faire un produit local à une échelle régionale qui lui permet de lier travail et amour de la fabrication : « J’ai aussi la chance d’avoir changé cinq fois de métier dans ma vie et je souhaite à chaque personne de vivre une vie aussi intense avec des nouveaux challenges. Après, chacun fait comme il veut, mais je trouve que c’est quelque chose de formidable à vivre. »

De la matière première à la bière en bouteille

Les bouteilles viennent de chez Verallia à Cuffies dans l’Aisne. Les cartons viennent de chez Hernas Cartonnage à Feuquières-En-Vimeu. Le malt n’est pas produit dans la région. Le malt est de l’orge torréfié et n’est pas du tout fait par chez nous. Le pilsen est de l’orge à peine torréfié et est la base pour faire une bière (voir photo ci-dessous).

Plus le grain va être grillé, plus il sera torréfié, et on arrivera à un grain beaucoup plus brun. « C’est moi qui, en prenant un peu de ça, de ça et de ça, en fonction du pourcentage de torréfaction, vais choisir de créer une bière blonde, ambrée ou brune. » Il y a très peu de malteurs en France : « maximum trois ou quatre en France, et malheureusement pas en Picardie, voilà pourquoi je m’approvisionne en Belgique, le plus souvent. »

Les grains sont cuits dans l’eau à différentes températures et paliers : cette opération va permettre de transformer l’amidon de la graine en sucre. Ces grains au goût sucrés vont être mis dans un fermenteur, qui va transformer les sucres en CO2, donc en bulles et en alcool. Le CO2 et les bulles s’échappent car il y a un barboteur sur la cuve. La fermentation dure environ deux à trois semaines. Dans la cuve de sucrage, il y a un peu de sucre rajouté, qui va permettre une nouvelle fermentation en bouteille qui va créer, cette fois-ci les bulles, emprisonnées grâce à la capsule. Et la bière sera pétillante à souhait ! « Et c’est le même principe pour le champagne et le crémant ! »

Laetitia, Léa, Nicolas & Marie

Charles & Vianney, plu d’infos sur leur site internet, la page Facebook ou leur compte Instagram.

À LIRE AUSSI

LA BIÈRE GRIZDAL, BRASSÉE PAR RENAUD DANS UN PETIT VILLAGE DE L’AISNE

DE LA BIÈRE BIO MADE IN GRANDFRESNOY

LE RÊVE D’UNE BRASSERIE ARTISANALE ET SOLIDAIRE DEVENU RÉALITÉ

! Publicité !

Pour des bons plans partout en France, rendez-vous sur Pix.city
*
Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

8 commentaires sur “Charles & Vianney : la petite mousse amiénoise aux multiples saveurs

  • Avatar
    10 décembre 2019 à 18 h 17 min
    Permalink

    Déjà eu l’occasion d’en goûter une au festival Amiens met la pression. Excellente !

    Répondre
  • Avatar
    10 décembre 2019 à 18 h 25 min
    Permalink

    Merci pour cet article ! Je ne connaissais pas … 🍻

    Répondre
  • Avatar
    10 décembre 2019 à 18 h 53 min
    Permalink

    Je suis fière d’être picarde et je soutiens à 100% les produits locaux ! Hihi

    Répondre
  • Avatar
    10 décembre 2019 à 20 h 05 min
    Permalink

    Hummmm
    Une bonne bière locale
    Je participe également au calendrier de l Avent

    Répondre
  • Avatar
    10 décembre 2019 à 20 h 24 min
    Permalink

    Bjr. Super idée de mettre en avant notre belle région. Je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter vos mousses mais j’espère bientôt.

    Répondre
  • Avatar
    11 décembre 2019 à 4 h 43 min
    Permalink

    Bonjour, wouah encore un picard qui va au bout de ses projets félicitations pour ce beau parcous professionnel quelle fierté pour vos enfants Charles et Vianney félicitations ça s’arrose Bonne journée Patricia

    Répondre
  • Avatar
    11 décembre 2019 à 17 h 19 min
    Permalink

    Bonjour.
    J’espère me faire choper cette fois pour la bonne cause ! Car cette bière est très sympa et j’ai participé sur facebook. MERCI BEAUCOUP de faire découvrir vos différentes bières.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *