Les jolis ateliers d’Anais Dmt : des clichés emplis d’émotion et de douceur

À la mer, dans un champ, chez soi, un moment du quotidien, une naissance, un anniversaire… Anaïs immortalise chaque moment de notre vie avec douceur et émotion.

Clic. Un pas en avant, un sur la gauche. Clic. Anaïs tourne autour de son modèle du jour, le sourire aux lèvres. « Mes parents m’ont acheté un appareil photo quand j’étais toute petite. De fil en aiguille, on m’a dit que c’était bien. J’ai continué à prendre tout en photo, tout le monde, et n’importe quoi. » Aujourd’hui, la jeune femme (28 ans) enchaîne les shootings.

« J’ai tout appris toute seule, avec de l’entraînement, j’ai jamais regardé de tutos. Mon premier modèle, c’était ma meilleure amie, quand on était ado. J’ai commencé avec un appareil numérique bas de gamme. Celui avec lequel je travaille aujourd’hui, c’est un cadeau d’anniversaire. » Désormais, chez la jeune femme qui habite L’Étoile, les objectifs se multiplient, mais aussi les tenues et les décors pour les shootings. « J’ai commencé à acheter du matériel pour le plaisir. »

Certaines photos sont réalisées en studio chez elle, d’autres à domicile ou en extérieur. « J’ai des fonds noir, blanc, une forêt mystique, des planchers, du béton… Et toute une panoplie de robes de 9 mois à 8 ans. Pour les petits garçons, j’ai notamment une petite chemise blanche avec culotte courte et bretelles, un nœud papillon. Pour les bébés, je propose des bonnets, tutus et pour les nouveau-nés, des petits costumes en tricot, un habit d’abeille. » Les clients peuvent bien entendu aussi choisir leur propre tenue.

« J’ai une préférence pour les fonds noir et blanc. C’est hyper classe, que ce soit pour un bébé, un enfant, un adulte ou une personne âgée. Il y a beaucoup plus d’émotion. » Quant aux endroits extérieurs, la jeune femme apprécie particulièrement la plage, les étangs, les marécages.

La véritable aventure a commencé il y a quelques mois, le 18 janvier 2019, quand elle s’est lancée à son compte sous le nom Les jolis ateliers d’Anais Dmt. « Pendant la grossesse de ma troisième fille, je n’avais plus envie d’avoir des horaires de bureau, c’est un pied de nez à la vie. C’est mon mari qui m’a soufflé l’idée, qui m’a soutenue et qui m’a donné sa bénédiction. »

Parmi ses modèles, des couples, des amis, des bébés, des personnes plus âgées… « J’ai une relation particulière avec les enfants étant donné que j’en ai trois. Mes filles, ce sont mes muses. Je les regarde et ça me donne envie de faire un truc. Elles ont toujours aimé poser. J’ai essayé de leur apprendre certains airs, mais les plus belles photos, ce sont celles où elles ont leurs propres positions et mimiques. »

Et pour les enfants, tout se fait en douceur. « Il faut de la patience. On fait des petits jeux, je prends des photos avec la maman au début, ou la mère toute seule pour que l’enfant soit rassuré. Des fois, je me déguise en portant des masques ou des antennes ! »

Et les adultes ? « Ce n’est pas forcément plus évident. En général, ce sont des photos réparatrices. » L’un des shootings qui a le plus marqué Anaïs est celui de sa maman. « Elle ne voulait pas du tout poser, puis elle l’a fait et ne regrette pas. C’était bientôt Noël, je voulais qu’elle ait des photos avec les filles, ça m’a touchée qu’elle le fasse. »

Chaque cliché transmet une forte émotion et est rempli de douceur. Anaïs sait accompagner ses modèles dans des moments importants de leur vie avec justesse,  qu’ils fassent partie de ses proches, ou qu’ils soient de simples inconnus.

Léa

À partir de 40 euros. Plus d’infos sur sa page Facebook, son compte Instagram, son site internet ou par mail à anaisdesmaret@hotmail.com.
! Publicité !

Pour des bons plans partout en France, rendez-vous sur Pix.city
*
Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

4 commentaires sur “Les jolis ateliers d’Anais Dmt : des clichés emplis d’émotion et de douceur

  • Avatar
    6 décembre 2019 à 8 h 59 min
    Permalink

    Superbes photos, je suis adepte des photos depuis que j’ai mon petit Marceau 😊😊😊 petit coco est déjà passé sous l’objectif d’une professionnelle a à peine une semaine 😊

    Répondre
  • Avatar
    6 décembre 2019 à 9 h 34 min
    Permalink

    Merci pour cet article très bien rédigé et qui met en avant des personnes intéressantes dans notre région !

    Jen profite pour participer à votre calendrier de l’avent haha

    Répondre
  • Avatar
    6 décembre 2019 à 10 h 57 min
    Permalink

    Merci pour cette jolie découverte !
    @ontestepourvousenpicardie

    Être autodidacte est la meilleure des manières pour ne pas ce mettre de barrière.
    Elle a tout à fait compris le principe même d’être photographe ne pas vouloir à tout prix le cliché le plus parfait mais le cliché le plus authentique.
    Des clichés qui respirent l’émotion de l’instant présent au moment du clic .
    La préférence pour les clichés en noir et blanc je valide ah ah ! 😂
    Petite citation :
    « Cela fait partie du travail du photographe de voir plus intensément que la plupart des gens. Il doit avoir et garder en lui quelque chose de la réceptivité de l’enfant qui regarde le monde pour la première fois ou du voyageur qui pénètre dans un pays étrange. »
    – Bill Brandt

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *