Les appartements privés de Chantilly rouvrent

Les appartements privés du duc et de la duchesse d’Aumale, un ensemble unique et quasiment intouché depuis la mort du duc, rouvrent leurs portes samedi 23 février après avoir été restaurés. 

Les appartements privés sont situés au cœur de la partie la plus ancienne du château de Chantilly, au sein du petit château Renaissance bâti à partir de 1557 – 1558 par l’architecte Jean Bullant pour le compte du connétable Anne de Montmorency. Ceux du duc et de la duchesse d’Aumale, figurent parmi les espaces les plus chargés en Histoire et en émotion du château de Chantilly. Après avoir été restaurés, ils rouvrent au public, ce samedi 23 février.

C’est au rez-de-chaussée du petit château, entre cour et étang, qu’Henri d’Orléans, duc d’Aumale, héritier du dernier prince de Condé, a confié à l’architecte Victor Dubois et au décorateur Eugène Lami l’installation de ses appartements privés, après son mariage avec sa cousine Marie-Caroline-Augusta de Bourbon-Siciles le 25 novembre 1844.

Les seuls appartements de l’époque préservés en France

Chantilly a la chance de renfermer les seuls appartements de l’époque intégralement préservés en France, conservatoire d’un style et d’innovations décorative prometteurs, œuvre d’un commanditaire éclairé et d’un décorateur de génie. Le château de Chantilly abrite parmi les premiers exemples d’ensemble décoratifs aussi complets évoquant les styles historiques ou les néo-styles.

Le duc d’Aumale et Eugène Lami ont imaginé une œuvre d’art totale, où chaque objet et chaque pièce de mobilier a été soigneusement choisi, en adéquation avec les décors créés. Le tout au sein d’une distribution repensée, partagée en deux appartements symétriques.

Un ensemble unique et quasiment intouché

Ouverts aux visites guidées en 1993, les appartements privés sont restés quasiment dans l’état où ils avaient été laissés à la mort du duc d’Aumale. Quelques restaurations ont cependant été réalisées depuis, pour maintenir un état de présentation satisfaisant. Mais un chantier de grande ampleur devenait nécessaire pour redonner à cete ensemble sa juste valeur.

Boiseries désordonnées et grisâtres, planchers affaissés, teintures et textiles décolorés, dorures usées, tableaux jaunis… Les injures du temps se faisaient sentir et ne rendaient pas justice aux lieux. Grâce à l’institut de France, la Fondation pour la sauvegarde et le développement du Domaine de Chantilly et la Direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France, une restauration des structures et des décors a été menée sous la maîtrise d’œuvre de Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des monuments historiques.

Adapter la température et les lumières

Les conditions climatiques ont été améliorées avec l’augmentation des surfaces des grilles de soufflage. De même, une attention particulière a été portée à l’apport en lumière, avec l’installation de panneaux occultant permettant de filtrer la lumière extérieure et de produits verriers adaptés. La durabilité des travaux a été un souci constant ; ainsi, un sous-parquet a été installé sous le parquet historique de façon à supporter le passage des visiteurs.

Plus de 2 500 000 euros de travaux

Au total, le chantier incluant la restauration du Cabinet d’arts graphiques ouvert en mars 2017, et la restauration des appartements privés aura couté 2 576 675 euros : 1 601 617 euros financés par l’Institut de France et 975 058 euros par Ministère de la Culture (Direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France).

C’est uniquement grâce au mécénat des Amis du musée Condé en premier lieu, des Friends of the Domaine de Chantilly, d’entreprises (Yves Delorme, et la Compagnie des Montres Longines Francillon SA) et de particuliers, qu’un important chantier des collections avec d’impressionnantes restaurations à la clé, a pu être lancé.

En écho à la restauration des appartements privés décorés par Eugène Lami, le Domaine de Chantilly organise, au sein de son cabinet d’arts graphiques adjacent, la première exposition jamais consacrée à cet artiste de talent du 23 février au 19 mai.

 

Alexandra

En raison de la dimension des espaces et de la préciosité des collections qui y sont présentées, les appartements privés seront accessibles uniquement lors de visites guidées. Tarifs : 17 euros (château, parc, Grandes Ecuries, expositions temporaires) + 5 euros (visite guidée des Appartements Privés). Plus d’informations sur le site Internet et sur la page Facebook.

À lire aussi

Le parc de Chantilly émerveille même sous la pluie

Une balade royale au potager des princes à Chantilly

inscription à la newsletter

1 commentaire sur “Les appartements privés de Chantilly rouvrent

  • Avatar
    21 février 2019 à 19 h 13 min
    Permalink

    J’espère pouvoir faire une petite excursion prochainement. Je n’ai jamais eu l’occasion de visiter le château 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don