Des milliers de canards pour aider les enfants

Une vague de canards a navigué ce samedi 1er septembre sur la Somme. Objectif final : reverser les bénéfices à des associations venant en aide aux enfants malades.

Des milliers de canards ont été jetés dans la Somme, ce samedi 1er septembre vers 16h30, sous les yeux de leur propriétaire. Chacun avait pu acheter son petit canard jaune en plastique à 5 euros. « Une chose est sûre : on recommencera l’année prochaine ! On ne change pas une formule qui gagne. » Alain, président du Rotary club d’Amiens, à l’origine de l’événement, se réjouit du nombre de participations.

Derrière cette vague de canards se cache un élan de solidarité. « Nous organisons plusieurs actions. Celle-ci a pour cible les enfants malades. On a eu l’idée de copier les États-Unis, qui ont organisé la première Duck race. Orléans a été le premier club à le faire. »

Le Rotary club reversera intégralement le bénéfice de la vente des canards à des associations, afin d’aider les enfants malades. La plus grosse partie aidera l’hôpital d’Amiens et permettra de refaire les chambres pour les enfants atteints d’un cancer. « Leur chambre sont toutes blanches. Elles pourront être repeintes et être plus gaies. Cette peinture pour les chambres stérilisées coûte, malheureusement très cher. »

Environ 20 000 euros

D’autres associations profiteront de cette action. Comme Docteur Micky, un clown. « Le sourire sur le visage des enfants n’a pas de prix. » Ou encore Lecture et musique, « qui aide les enfants à se décontracter avec des instruments de musique bizarroïdes. » Sated, qui s’occupe des enfants autistes sera aussi aidée pour un projet fou. La construction d’un hôpital avec des éducateurs permettra aux parents de confier leurs enfants à cette structure quelques jours.  « On arrive à dégager 20 000 euros à peu près. Peut-être un peu plus cette fois-ci », se félicite le président, à l’arrivée des canards.

Et pour organiser une course de canards en plastique, les règles sont strictes. « Tous les canards doivent être identiques pour l’égalité des chances. Orléans en avait acheté 20 000. Ils ont eu plus de participants et n’ont pas pu s’en servir, alors, on les a rachetés. »

« On a vendu 5 800 canards dont 800 tickets aujourd’hui ! » Ils pouvaient être achetés jusqu’à 30 minutes avant leur départ dans la Somme. « C’est le même principe qu’une tombola. On numérote chaque canard. Ensuite, le courant fait son oeuvre. » Les propriétaires des 20 premiers arrivés sont récompensés. « Un huissier contrôle tout. » Les 20 lots ne sont pas des moindres : une Twingo, un voyage pour deux personnes d’une valeur de 2 500 euros, un vélo électrique, et 17 autres lots offerts par des sponsors ou des commerciaux.

Appel à la solidarité des entreprises

L’an prochain, le Rotary club espère se rapprocher d’entreprises. Celles-ci pourraient acheter des tickets pour leurs salariés. « On cherche des chefs d’entreprise prêts à nous accompagner. » Les pompiers, quant à eux, aident à la bonne organisation de l’événement depuis trois ans.

Léa

Plus d’infos sur leur site Internet.

À lire aussi

35 raisons de ne pas aller à Amiens

Retour au Moyen Âge au bord de l’eau à Amiens

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don