Les lycéens du Sacré-Coeur remettent 3000 euros aux Architectes de l’urgence

Les élèves du lycée Sacré-Coeur, à Amiens, ont remis un chèque de 3 000 euros aux Architectes de l’urgence. Depuis le début de l’année scolaire, ils ont mis diverses activités en place afin d’aider l’organisation non gouvernementale (ONG) amiénoise.

« Nous avons été très touchés par la situation des victimes des ouragans. Nous nous sommes donc dit qu’il serait bien de mobiliser du monde pour les aider. Et immédiatement, les élèves ont trouvé de nombreuses idées. » Qui ont permis de récolter 3 000 euros. La plus grosse somme récoltée par un lycée pour les Architectes de l’urgence.

Le lycée Sacré-Coeur à Amiens a travaillé sur ce projet depuis le début de l’année scolaire. Deux classes de secondes et un groupe de terminales y ont participé. Différentes manifestations ont été mises en place. Objectif ? « Les aider à reconstruire les habitations, les institutions dans les villages récemment dévastés par les ouragans », explique Nicolas Rayez, professeur de mathématiques.

L’établissement a choisi d’aider les Architectes de l’urgence car « leurs actions sont concrètes et c’est très motivant. En plus, c’est une ONG amiénoise », précise Nicolas Rayez qui a accompagné les jeunes, sans pour autant faire le travail à leur place.

Des photos de classes prises par les élèves

Le principal projet a été la réalisation de photos de classes par des terminales permettant de financer le bal de promo. Mais aussi et surtout de donner une grande partie des bénéfices à l’ONG. « Certains élèves avaient des facilités dans la photo, raconte le professeur. On leur a donné quelques billes pour bien gérer et ils l’ont fait parfaitement ! Les photos sont très belles. »

Parallèlement, « des secondes et quelques enseignants ont organisé des ventes de crêpes, des tombolas, un spectacle de talents, une cagnotte en ligne et d’autres événements ponctuels », énumère Nicolas Rayez.

« Ils ont fait un travail remarquable »

La somme a été remise mardi 12 juin à l’un des membres de l’ONG. « Honnêtement, ils ont fait un travail remarquable », se réjouit le professeur de mathématiques.  La fierté des élèves était palpable. « Ce fut une très belle expérience que l’on a menée tout au long de l’année, confie Marie, en seconde. Les représentants de l’association nous ont présenté leurs actions, et nous ont donné envie de faire tout notre possible pour participer à leur projet de reconstruction d’une école à la Dominique. »

Les Architectes de l’urgence, quant à eux ont apprécié d’être soutenus par un lycée de la région: « Ça fait du bien de se souvenir qu’on vient d’ici de temps en temps. » Ils enverront aux élèves des photos témoignant de l’utilisation de l’argent.

Des liens créés entre les élèves

Et si c’était à refaire ? « Ce fut un très beau projet mais un travail très intense, avoue Nicolas Rayez. Je ne sais pas si l’an prochain nous ferons encore ce type de projet car cela demande énormément de temps. Mais nous avons adoré soutenir les Architectes de l’urgence qui tous les jours oeuvrent pour aider à reconstruire des zones sinistrées. »

Surtout, des liens ont été créés autour de cet esprit solidaire. « Dans la classe, mais aussi avec les autres classes avec lesquelles nous nous sommes concertés pour réaliser les actions afin de collecter un maximum d’argent », conclut Marie. Quant à Nicolas Rayez, il espère « qu’outre ce don financier, la communication autour de cette ONG les aidera à avoir encore plus de dons. »

Léa

Pour soutenir les Architectes de l’urgence, rendez-vous sur leur page Facebook ou leur site Internet. Renseignements : 03 22 80 00 60 ou info@archi-urgent.com.

 

A LIRE AUSSI :

Solimeda, des étudiants sans frontières !

Le groupe Riviera termine sa tournée mondiale avec un concert solidaire [vidéo]

La journée Amiénoise du sport et du handicap en images

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

2 commentaires sur “Les lycéens du Sacré-Coeur remettent 3000 euros aux Architectes de l’urgence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don