Benjamin Sly repéré par un producteur parisien !

Depuis un mois, le jeune artiste gasiaquois est sur un petit nuage. Tombé dans la musique alors qu’il était tout petit, Benjamin Sly voit peu à peu ses rêves se réaliser. Un producteur parisien l’a remarqué, et un titre est  déjà en cours d’écriture.

Il a participé à l’émission de Guillaume Pley, le mois dernier, grâce à  l’association Petit Prince dont le but est de réaliser les rêves des enfants malades en fonction de leur pathologie. « On a été très bien accueillis. On est restés trois heures pour l’émission, et une heure avant pour la préparation. On a bien rigolé. Guillaume et Julien le stagiaire ont vraiment été très sympas. Guillaume a même dit qu’on pouvait revenir quand on voulait, même sans le biais de l’association », confie Benjamin Sly aux côtés de sa maman.

Agé de 15 ans, le jeune artiste est atteint du syndrome d’Elhers-Danlos, qui  touche le tissu conjonctif provoquant de fortes crises de douleurs, voire de paralysies et qui l’oblige, entre autre,  à prendre des cours à la maison. Le jeune homme essaie de faire connaître les symptômes « de cette maladie dont on n’entend peu parler« , par le biais de la musique.

Il avait sorti notamment un titre en 2017, Foutue Maladie, pour raconter son quotidien. « En sortant du studio, il m’a dit une phrase magique : « C’est vraiment ce que je veux faire, maman. » Il s’est toujours battu pour faire ce qu’il aime, malgré les critiques qu’on peut lire sur les réseaux sociaux, et les coups bas. Il a du caractère et il ose. Il faut dire aux jeunes qu’ils peuvent y arriver », raconte Patricia, la maman de Benjamin.

Toujours soutenu par sa mère, le jeune artiste qui écrit ses propres chansons, continue sur sa lancée. Il y a une semaine, le producteur de Soft Music, Steve Zeitoun, lui a demandé de réfléchir à un premier titre. « J’ai envoyé une vidéo à la production, suite à une publication qu’elle avait faite sur Facebook. Une semaine après, ils nous ont rappelés pour une audition. Quand ma mère est rentrée dans ma chambre, ça m’a fait bizarre, je n’y croyais pas », se souvient Benjamin Sly.

Ensuite, tout s’enchaîne, le producteur lui fait écouter quelques musiques afin de discerner son style et se montre intéressé :  » Ce qu’il y a de bien, c’est qu’il nous a dit du positif, comme du négatif. Avant de partir, il lui a dit que s’il ne le prenait pas, il ne fallait surtout pas qu’il arrête la musique parce qu’il avait du talent », ajoute la maman. Le producteur va finalement le choisir.

De nombreux voyages dans la capitale s’annonce pour le Picard. Mais, même si le jeune garçon voit son rêve le plus cher se concrétiser, il garde les pieds sur terre :  » Je sais que c’est une première étape, qu’il va falloir travailler encore davantage. » Benjamin vit un milieu d’année très mouvementé, et ne garde aucune rancœur face aux méchancetés qu’il a pu subir et qui l’ont renforcé. Il sera d’ailleurs au mois de juin sur la scène parisienne pour La Nuit du handicap.

Vous pouvez retrouver Benjamin Sly sur sa page Facebook, son compte Instagram, et sa chaîne Youtube. 

Manon Capelle

À lire aussi

Benjamin Sly parle du quotidien de sa maladie dans son clip

Benjamin Sly, la musique comme échappatoire

Hazerka : « Ça touche de voir sa tête à la Fnac »

Manon

Manon

Originaire de Saint-Quentin, et passionnée d’écriture, j’ai fait des études de journalisme à Blanc, d’où ma terre natale m’a terriblement manquée. La culture, les sorties gustatives et les balades au coeur des beaux paysages nordistes sont mes vacations préférées.

inscription à la newsletter

2 commentaires sur “Benjamin Sly repéré par un producteur parisien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don