La journée du sport et du handicap organisée par les STAPS, c’est jeudi

Maxence, Manon, Pauline et Émilie sont en troisième année de STAPS en parcours activités physiques adaptées et santé. Ils organisent la troisième édition de la Journée du sport et du handicap, à Amiens. Ils sont chargé de communication, responsable projet, et chargé des participants et des bénévoles.

Comment est venue l’idée de l’organisation de cet événement ?

C’est la troisième fois que cette journée a lieu à Amiens. La première année, j’ai pu y participer en tant que photographe, la deuxième en tant que bénévole. Chaque année, il y a des remaniements. On a changé quelques activités, il y en avait 15, cette année il y en aura 17. On en a supprimé, on en a rajouté. L’idée vient de la Journée nationale du sport et du handicap. À Amiens, ça tombait souvent pendant les vacances, donc on a trouvé une date décalée. On n’a pas dénaturé l’événement, qui a les mêmes objectifs, mais on l’a sectorisé. C’est vraiment une journée amiénoise du sport et du handicap.  On ne veut pas du tout faire de bénéfices sur cette journée, c’est pas le but. On est là pour promouvoir notre filière, faire profiter les personnes en situation de handicap. Beaucoup ne sont pas licenciées, ne savent pas ce qu’elles peuvent faire réellement.

L’an dernier, il y avait 100 bénévoles pour 600 participants, combien en attendez-vous cette année ?

Au niveau des bénévoles, ce sera globalement la même chose, des étudiants en Licence 2 et Licence 3 de notre filière. Pour ce qui est du nombre de participants, on attend beaucoup plus de monde. Là, on est à plus de 500 personnes inscrites, uniquement les structures qui nous ont déjà répondu. Ensuite, on n’a pas compté tous les membres de l’UFR et toutes les personnes imprévues qui se rendront sur place le jour J. L’année dernière, ils attendaient 250 à 300 personnes et ils se sont retrouvés à 600 !

Quel genre d’activités sera proposé ?

Handi-basket, sarbacane, tir à l’arc, floor-ball, tor-ball, rugby, flag-football, athlétisme, danse, parcours gymnique, golf, judo, boxe, ceci-foot, escrime, tennis de table. Ce sont des activités soit en équipe, soit un peu plus solo. Sur chaque activité, il y aura des ateliers. On part sur de l’initiation, de la découverte. Il y a des jeux, mais pas de mise en compétition. Pour que le public en situation de handicap puisse penser à une future pratique, sport adapté ou handi-sport, et pour le public valide puisse découvrir ce qu’on est capables de faire, même en situation de handicap. On a tous des cours de basket, des bases, là c’est l’occasion de voir ce qu’une personne en fauteuil peut faire, la difficulté que ça engendre. C’est beaucoup plus difficile de faire du handi-basket. Un bar à smoothie sera aussi mis à disposition.

Dimitri

Événement gratuit, ouvert à tout public, en situation de handicap ou non. Pas d’inscription, sauf pour les établissements. À l’UFR STAPS, jeudi 29 mars, de 9 à 17 heures. Plus d’informations sur leur page Facebook.
Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don