On a adopté un berger allemand au salon du chiot

Ces samedi 20 et dimanche 21 janvier s’est déroulé le salon du chiot au Tigre de Margny-lès-Compiègne. L’occasion de rencontrer des éleveurs certifiés de toute la France. On est parti à la recherche d’un nouveau compagnon pour nos grands-parents.

Dimanche 21 janvier, 15 heures. Il y a la queue à l’entrée du Tigre de Margny-lès-Compiègne pour le salon du chiot. Déjà, nous croisons plusieurs couples qui repartent avec un chien dans les bras. À l’intérieur, des paniers de toute taille, des croquettes pour toute race et des stands entiers de jouets. Puis, plus loin, tous les âges s’émerveillent devant les petites boules de poil.

Objectif pour nous : repérer les jeunes bergers allemands mâles. Cinq stands présentent cette race, mais trois seulement ont encore des mâles. On discute avec les éleveurs, qui viennent de toute la France. Les jeunes chiens sont âgés de deux à trois mois et il est déjà possible de les adopter. « Ils sont sevrés, pucés, vaccinés« , précise une éleveuse venant de Pouydesseaux.

Au fond de l’exposition, un éleveur se démarque. Il propose différentes races, dont plusieurs types de bergers. Deux femelles et un mâle berger allemand. Ses oreilles tombent encore, « elles se redresseront vers huit mois« . Le jeune chien se fait taquiner par les deux femelles qui occupent la même cage que lui. « C’est un dominé, il sera calme. » En effet, il se laisse faire, allongé sur le dos, les quatre pattes en l’air.

L’éleveur le sort de la cage et le dépose dans mes bras. L’animal enfonce son museau dans le coin de mon manteau et fixe ceux qui deviendront peut-être ses maîtres. « C’est un magnifique chien, il aura le train arrière assez haut. » Ses grosses pattes fauve s’agrippent à mon bras. Les caresses, le regard attendri. Mes grands-parents connaissent la race depuis toujours et savent reconnaître un bel animal.

L’ascenseur émotionnel commence. « On va attendre un peu avant de reprendre un chien. Où est votre élevage ? » Perpignan. Ça fait loin, mais on prend la carte de visite quand même. « On va aller voir les poules plutôt et en acheter deux. » Quelques stands plus loin, devant les volailles, les lapins et les cochons nains, on fait finalement demi-tour. « On va quand même retourner le voir.« 

« Allez, on le prend »

L’éleveur sait rassurer. « Vous savez, il ne remplacera pas votre ancien chien, il vous apportera autre chose. » On le sort de nouveau de la cage. Il est 17h30 passés. « C’est vrai qu’il est beau. On va quand même pas déjà le ramener ? » Les caresses et les coups d’oeil s’enchaînent. On discute de la race, de l’élevage, des parents du chien. « Allez, on le prend. » 

Alors, ce dimanche, quelques minutes avant la fermeture du salon, on a adopté un jeune berger allemand. Un nouveau compagnon d’aventures, un nouvel ami de promenade, une nouvelle boule de poils qui a de l’amour à donner et à recevoir.

Léa & Jade

À lire aussi :

Ils vous attendent à la SPA de Laon

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

1 commentaire sur “On a adopté un berger allemand au salon du chiot

  • Avatar
    22 janvier 2018 à 23 h 55 min
    Permalink

    Elle est juste trop mimi cette petite boule de poile ^^ Et quelle belle histoire ☺

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don