Romain : « Je m’investis pour gagner »

Entrepreneur depuis ses 16 ans, Romain enchaîne les défis et n’imagine pas perdre. Rencontre avec ce Compiégnois de 24 ans, déterminé à rafler le premier prix du trophée performance Oise.

« À aucun moment j’envisage de perdre. Je m’investis pour gagner. » Romain aime se lancer des défis. Le trophée performance Oise en est un nouveau, et il a encore quelques jours pour récolter le nombre de votes nécessaires pour finir premier de sa catégorie : entrepreneur de 2017.

S’il n’a que 24 ans et tient déjà une agence de communication depuis quatre ans ainsi qu’une agence de production de spectacle, le Compiégnois est loin d’en être à sa première expérience. « J’ai créé une marque de casquettes à mes 16 ans avec un ami. Tout était produit à l’étranger et rapporté en France. On les vendait sur Internet et dans les couloirs de métro. » Déjà une réussite pour Romain, puisque les casquettes ont figuré dans plusieurs clips musicaux. Il revend ensuite l’entreprise et poursuit ses études en école de commerce et école du web.

« Être derrière le rideau plutôt que devant »

Aujourd’hui, son agence WeRcom vend des sites Internet, du graphisme, de la gestion de réseaux sociaux et tient notamment le compte de collectivités territoriales et personnalités publiques. Communiquer, conseiller et orienter n’ont plus de secret pour le jeune entrepreneur. « Ça me plait depuis toujours. Grâce à mon parcours en politique, je sais quoi conseiller, quoi dire au bon moment. Je préfère être derrière le rideau plutôt que devant. » 

Candidat aux municipales de 2014, Romain a su se créer une véritable communauté sur les réseaux sociaux. C’est ainsi qu’il a été démarché pour participer au concours organisé par le Département. Compétiteur dans l’âme, le Compiégnois aussi judoka enchaîne les défis : « Une fois que j’ai gagné une coupe, j’en vise une autre. J’ai besoin d’adrénaline. » 

S’il a 10 000 projets en tête, il ne sait pas encore lequel sera le prochain à développer. « Je fais monter l’entreprise, puis je transmets. » Sa plus belle réussite ? La création du site web mycompiegne.fr, avec 10 000 à 15 000 visites par mois.

« J’ai pris tous les risques »

« Je n’en serais pas là si j’avais grandi ailleurs, je viens d’une famille d’ouvriers. Je m’en suis sorti par moi-même, par mes propres moyens, je n’ai jamais eu de bourse », raconte le jeune homme. Petit Romain est devenu grand et ne compte pas s’arrêter là. « J’entreprends depuis 16 ans, j’ai pris tous les risques. Parfois, je me suis cassé la figure, mais je suis toujours allé de l’avant. Quand on dit que la jeunesse est pas active… Je suis la preuve du contraire », se félicite-t-il.

Et les concurrents ? « Dans ma tête, j’en n’ai pas. Il y a du travail pour tout le monde, je fais ce que j’ai à faire et le reste je m’en fous. J’ai tout appris sur le terrain, au quotidien. » Et s’il participe, c’est pour une coupe supplémentaire : être reconnu entrepreneur de l’année.

Léa & Constanza

Pour voter pour votre talent isarien préféré, rendez-vous ici avant le 26 janvier. Remise des prix le 2 février à Beauvais.
Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

faire un don