Une cagnotte pour financer leur stage d’éducateurs spécialisés

Sept futurs éducateurs spécialisés ont lancé une cagnotte pour les aider à financer le trajet vers leur lieu de stage : le village des jeunes de Vaunières.

Mélandre, Samia, Justin, Servane, Charlène, Vincent et Thibaut, étudiants éducateurs spécialisés à l’Apradis de Beauvais, viennent de se lancer dans un grand projet : partir dans le village des jeunes de Vaunières, situé dans les Hautes-Alpes. « Notre formation est répartie entre stage et cours, même si nous sommes d’avantages sur le terrain qu’à l’école. Je pense que nous avons tous des raisons personnelles qui nous ont amené à entrer dans cette formation. Ce n’est pas anodin de travailler avec l’autre, la relation humaine », confie Thibaut.

Dans le cadre de leur formation, il est demandé aux étudiants de réaliser deux stages d’une semaine. « Ces stages sont dits techniques. Dans notre cas, il s’agit de l’élaboration d’un chantier participatif. » Ce projet donc, compte pour valider leur année mais permettra aussi aux sept amis de belles rencontres culturelles. « En cherchant sur internet, nous avons trouvé cette association. » D’anciens étudiants y ont effectué leur stage ce qui n’a fait que conforter le choix de la petite équipe.

« Le village des jeunes de Vaunières accueille des groupes français et internationaux. Il nous est proposé de participer à un chantier participatif. Cette association prône le vivre ensemble et la rencontre, ce qui pour nous est d’autant plus enrichissant. » Le village réunit des jeunes accompagnés par l’aide sociale à l’enfance, mais aussi des personnes en situation de handicap, ou en réinsertion sociale. « Ce sont des publics que nous pouvons accompagner dans nos missions d’éducateurs spécialisés », résume Thibaut.

La date du stage approche, puisqu’il se déroulera du 24 février au 2 mars. « Nous allons être amenés à faire des travaux, de la peinture, du plâtre. Nous pouvons être amenés à organiser des animations avec les groupes accueillis par le village. » 

Pour couvrir une partie des frais de transport, qui se chiffrent à 1000 euros, les sept étudiants ont lancé une cagnotte.

Léa

! Publicité !

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *