Un radar à selfies made in Picardie

Tony Granato, jeune entrepreneur de Pont-Sainte-Maxence fourmille d’idées pour se renouveler sans cesse, et satisfaire sa clientèle grandissante. Récemment, il a mis en place le radar à selfies, unique en France et en Europe.

Âgé de 24 ans, et installé depuis un an, Tony, photographe et organisateur d’évènements est sans cesse dans l’innovation. En juin 2018, l’Isarien avait déjà sorti la caravane à selfies : « J’ai eu l’idée de cette caravane lorsque je me suis rendu compte que pour les bornes à selfies, il n’y a pas toujours la place dans les salles. Il fallait quelque chose qu’on puisse mettre à l’extérieur. Je voulais un concept original avec les selfies, qui sont tendances aujourd’hui. »

Le jeune homme a donc restauré une vieille roulotte datant des années 70, en un mois, avec un design moderne et lumineux. À l’intérieur, elle peut accueillir jusqu’à 20 personnes, des accessoires tels que les fameux boas, chapeaux ou encore lunettes pour s’amuser. « Cela a fait le buzz, elle a déjà servi 20 fois depuis qu’elle est sortie. Elle a été louée beaucoup par les particuliers et les entreprises. Une agence de voyage nous l’a commandée pour la fête de la musique à Chantilly. On met également toute une installation aux alentours », confie Tony Granato.

Le concept original est déjà allée jusqu’à Béthune ou encore Epernay. Un atout marketing pour la jeune entreprise qui ne cesse de s’agrandir, et qui compte désormais 14 000 abonnés sur sa page Facebook. « Lorsque j’ai un nouveau client pour un mariage, généralement, je suis également sollicité après pour les grossesses et naissances. J’ai des clients fidèles, et je leur offre des cadeaux. C’est donnant, donnant. Certains disent même que je leur offre trop de cadeaux », raconte le jeune homme.  L’Isarien a d’ailleurs recruté une personne, et compte en prendre une autre en 2019.

Ce mois-ci, Tony Granato a sorti son radar à selfies, entièrement créé dans l’Oise. Imaginé par le photographe, il a été conceptualisé par Proxima création puis réalisé par l’entreprise Métal Richard. L’objet conçu en taule, ne prendra donc pas la plaque d’immatriculation mais le visage des personnes, avant d’imprimer instantanément un cliché avec un décor thématique.

« Je voulais faire quelque chose avec les selfies pour tout événement dans le secteur de l’automobile, la gendarmerie… », avoue le jeune homme. D’ailleurs, l’inauguration du radar à selfies s’est faite lors de la sortie de la nouvelle Peugeot 508. Le photographe a également une dizaine de bornes à selfies réparties dans divers magasins.  « J’essaie de sortir quelque chose tous les six mois. J’ai toujours plein d’idées, après je vois si j’ai le financement« , confie Tony Granato. D’ailleurs  l’idée de réaliser une borne interactive grâce à laquelle les gens pourront directement imprimer une photo avec leur téléphone ne s’est pas fait attendre.

 Manon Capelle

À lire aussi

Il fabrique la première caravane à selfies du nord de la France

 

Manon

Manon

Originaire de Saint-Quentin, et passionnée d’écriture, j’ai fait des études de journalisme à Blanc, d’où ma terre natale m’a terriblement manquée. La culture, les sorties gustatives et les balades au coeur des beaux paysages nordistes sont mes vacations préférées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *