6 exposants à rencontrer au marché de Noël de Pontarmé

Noël est encore plus féérique lorsqu’il s’installe au château de Pontarmé. La décoration, le choix des exposants et le cadre exceptionnel font de ce marché un des plus beaux de l’Oise. Il se tient du 23 au 25 novembre.

1 – L’Atelier de Betty

Tout est fait main sur le stand de Betty, un très minutieux et fin. « Chaque création est crocheté avec du fil dentelle tout fin, travaillé à la loupe », explique la créatrice qui vient du Val-d’Oise. Différentes collections sont exposées, comme celle du marché, ou celle à emporter, avec des donuts et des cornets de frites. « Chaque pièce est unique. Je passe deux heures à réaliser un petit radis. Tout est doré à l’or. » Betty peut réaliser aussi des modèles sur demande. « Le produit phare, c’est le radis. Je faisais beaucoup de crochet, de broderie, de tricot. Un jour j’ai réalisé un tout petit poireau avec des chutes de fil, j’ai trouvé que ça rendait très bien. » C’est comme ça qu’est née la première collection, composée aussi de radis et de carottes. « Ça a démarré comme ça, et maintenant, ça fait quatre ans. » Le marché de Noël de Pontarmé correspondait parfaitement au souhait de Betty d’exposer dans un endroit « un peu précieux, qui sort de l’ordinaire' ».

Plus d’infos sur son site internet ou par mail : atelier.de.betty@gmail.com

2 – La Forêt de Kamila

 

Camille a créé son propre univers et elle-même en est un joli personnage. Sur son stand, des morceaux de bois, de la végétation, des pierres. « J’ai voulu exposer ici pour voir mes bijoux dans un univers qui leur correspond. Tout est sculpté, en bronze et en argent. Tous mes bijoux ont une histoire. » Camille a lancé son entreprise il y a deux ans. « J’ai présenté pour la première fois des petites sculptures champignons, pour voir la réaction des clients… Voilà, il y a maintenant plein de pierres qui n’attendent qu’une chose : être assemblées avec des champignons ! », se réjouit la jeune créatrice. Il y a peu de temps, elle a participé à un concours de technique, son collier a terminé quatrième au niveau international.

Plus d’infos sur son site internet, sa page Facebook ou par mail : contact@laforetdekamila.com

3 – Little Brioche

Des tipis, des encres, des nuages, des cerfs et même des flamants rose. Il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs sur le stand de Stéphanie, venue de Senlis. Noël l’a aussi inspirée pour de nombreux modèles. « Tout est fait main, en tricotin. C’est une petite cordelette de laine autour d’un fil d’aluminium. Il est possible de tout réaliser ! » Ce sont les prénoms d’enfants qui ont le plus de succès. Stéphanie s’est lancé à temps plein dans son activité il y a deux ans. « C’est beaucoup de travail, je suis toute seule. » Toutes ses créations sont en vente sur internet. L’an dernier, la créatrice avait raté les inscriptions du marché de Noël. « Cette année, je me suis inscrite dès que ça a été possible ! Ce marché est vraiment bien. Il permet de faire découvrir mon travail aux personnes qui sont des environs. » 

Plus d’infos sur son site internet, sa page Facebook, son compte Instagram ou par mail : littlebrioche@outlook.fr

4 – Miss Rainette

Des boucles d’oreilles, des colliers, des bracelets, « tous les modèles sont faits main, à base d’argent ou de plaqué or ». Nathalie travaille dans une démarche de récupération. « Je récupère des bracelets ou des colliers cassés que je recycle. » Pour certains modèles, elle s’associe avec d’autres créateurs, « ce sont des oeuvres à quatre ou six mains. Je flashe sur certains éléments de leurs créations et je les incorpore aux miennes. Les modèles sont uniques. Certaines pièces méritent des heures de travail. » Nathalie, venue de Coye-la-Forêt, est auto-entrepreneur depuis un an. « Je travaille à côté et j’essaie de trouver des points de distribution. » 

Plus d’infos sur son site internet.

5 – Entre 2 bulles

« Vous allez voir cette bière de Noël est tout à fait différentes des autres. Il y a la cannelle habituelle, mais aussi des écorces d’orange. Un mélange de saveurs délicieux ! » Benjamin et Lucie savent bien présenter la bière de Entre 2 bulles et ils ont raison. Chaque type de bière a un nom original. La première s’appelle la blonde décoincée. « Tout simplement parce que la première bière que Sébastien et Laetitia ont sorti n’avait pas de bulles. On leur a dit: vous avez coincé la bulle ! Alors, quand ils ont réussi, c’est tout naturellement qu’ils l’ont appelé la blonde décoincée. » Sébastien, brasseur, tient la Taverne, à Villers-Saint-Paul et Le Moniastore à Saint-Maximin. « Il n’y a que deux femmes brasseuses dans l’Oise, et je suis très fier que ma patronne en fasse partie », sourit Benjamin.

Plus d’infos sur leur page Facebook ou par mail : entre2bulles@outlook.fr

6 – Aminata et ses objets sénégalais

Le froid de cette fin novembre est vite oublié avec les jolies couleurs estivales du stand d’Aminata. « Beaucoup de produits viennent du Sénégal, les bijoux, sacs et vêtements en wax cartonnent, même l’hiver ! » Aminata les sélectionne avec soin, une fois par an, lorsqu’elle part en Afrique. « Ma maman fait cela depuis 40 ans ! Des bijoux viennent aussi du Mali, faits en soie. » Toutes les deux font plusieurs marchés dans l’Oise, notamment à Chantilly et Gouvieux. « Et ça a toujours autant de succès ! » À vendre aussi, des sculptures en bois du Sénégal, et des corbeilles fourre-tout, parfaites pour être remplies de chocolats ou de bijoux.

Léa, Alexandra & Vincent

Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *