La SPA de l’Oise lance un appel à la solidarité

Suite à un différend avec la ville de Beauvais, la SPA a déménagé à Essuiles, où elle est installée depuis janvier. Pour le bien-être des animaux, de nombreux travaux restent à réaliser. L’association recherche des bénévoles. Elle a lancé un appel aux dons pour financer les aménagements.

« On a tout recommencé à zéro. Il n’était pas question que nous rejoignions l’autre société. Nous n’avions pas la même éthique. » C’était en janvier dernier. Aurélie, salariée à la SPA de l’Oise et ses collègues ont décidé de prendre un nouveau départ avec leurs animaux, et de s’installer dans une grande ferme, à Essuiles, plutôt que de rejoindre la nouvelle société qui s’installait à leur place, à Beauvais.

« On a eu l’idée d’un projet un peu fou, un projet auquel beaucoup n’ont pas cru. Celui de tout recommencer à zéro, construire un nouveau refuge, sur une autre commune, afin que l’association soit propriétaire de celui-ci. » Une cinquantaine de chiens et une quarantaine de chats peuvent y être accueillis. Avec toujours le même but : « Non aux euthanasies de complaisance et oui à une nouvelle vie pour les animaux. »

« On est mieux installés maintenant », affirme Aurélie en nous faisant visiter les 5 hectares. Depuis janvier, de nombreux aménagements ont déjà été réalisés. « Un chenil encore en cours de travaux, un espace d’accueil provisoire pour les chats, un espace fourrière pour les animaux trouvés, un bureau d’accueil ainsi qu’une laverie et des WC », énumère la jeune femme.

Un accès extérieur pour les chats

De nombreux travaux restent encore à faire. Les salariés et bénévoles voient grand pour le bien-être des animaux qu’ils reçoivent. « On a monté la première chatterie, on a prévu un accès extérieur, une autre chatterie pour les chatons, et une pour les chats porteurs du FIV. » Ces derniers attendent patiemment leur nouvel environnement dans des cages, situées dans un autre bâtiment.

Pour le personnel, des toilettes et des douches sont à construire. Mais aussi un vestiaire, une laverie, et une infirmerie, pour les consultations vétérinaires.

Un espace détente pour les chiens

Derrière le chenil, une grande pâture pourra permettre aux chiens de se détendre. Aujourd’hui, ils attendent dans leur cage individuelle qu’un bénévole vienne les promener. Et quand c’est le cas « c’est à celui qui aboie le plus fort pour sortir. Lorsque nous aurons cet espace détente, ils seront plus calmes et présentables pour les visiteurs ». 

Monter des murs et refaire des portes

Une autre grande pâture de 2 hectares accueillera des animaux de la ferme. « Ce sont surtout des moutons et des chèvres retirés à leur propriétaire. » 

Pour mener à bien ces divers aménagements, l’association recherche des bénévoles, « pour monter les murs de l’infirmerie, les vestiaires… Il y a aussi des portes à refaire. L’idéal serait que le bâtiment avec les chatteries soit fermé pour l’hiver. Pour le reste, on est conscient qu’il faudra attendre deux ou trois ans. On aimerait que des hommes nous aident, pour l’instant, ils ne sont que deux. » 

« Il était inconcevable d’abandonner tous ces animaux qui nous font confiance »

La SPA occupait depuis sa création le chenil de Beauvais appartenant à la commune. Suite à l’appel d’offres lancé par la mairie, la ville de Beauvais a fait le choix de travailler avec une société de fourrière animale privée. « Pour conserver le droit de rester sur la commune et de garder le côté refuge et placements des animaux, il a été demandé à l’association de passer plusieurs accords avec la commune et la société de fourrière animale repreneur, dont de verser un loyer mensuel de 5 000 euros HT et de reverser également une partie des frais de placements des animaux à cette société », explique Aurélie.

D’où l’arrivée de l’association à Essuiles, pour un nouveau départ. « Il était inconcevable de dissoudre l’association, inconcevable de baisser les bras face à la misère animale, inconcevable d’abandonner notre combat et d’abandonner nous-mêmes tous ces animaux qui nous font confiance… » Et qui, aujourd’hui encore plus, ont besoin de vous.

Léa & Alexandra

Plus d’informations au 03 44 48 02 50, par mail  à spa-essuilet@orange.fr, sur leur site internet ou sur leur page Facebook. SPA d’Essuilet et de l’Oise, Ferme d’Essuilet, à Essuiles. Vous pouvez effectuer vos dons en vous rendant directement à la SPA, en leur envoyant un chèque, en leur adressant un Paypal ou directement sur leur site Internet.
Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *