Rétrospective de l’actualité cinéma par Les Carnets du Cinéma

Rétrospective de l’actualité cinéma de ces dernières semaines.

🔸Sicario : La guerre des Cartels

La guerre des Cartels se présente comme la suite du premier film réalisé par Denis Villeneuve. Si le réalisateur change, on retrouve un casting assez similaire.
Sans trop de prétention, le film arrive à nous immerger petit à petit dans son propos.
Petit à petit car après une intro très hasardeuse tentant de recoller et/ou justifier cette suite, l’ambiance générale arrive à prendre le pas. Il est plaisant de retrouver le duo d’acteur Del Toro/Brolin qui fonctionne toujours aussi bien. Bien que le scénario soit très prévisible il arrive à proposer une double narration cohérente et intéressante, deux points de vue a priori opposés sur un même événement. On appréciera les détails des missions et des opérations. Un film thriller/guerre correct qui s’inscrit néanmoins dans l’ombre de son prédécesseur.

🔹Budapest

Une comédie française qui fait du bien. On avait peur du côté racoleur à la Very Bad Trip déjà trop essoufflé. Mais on a eu le droit à une réalisation qui se fait plaisir (grande surprise de voir Xavier Gens à la réalisation dans ce style), des décors et costumes travaillés, une ambiance générale plaisante, un casting top qui fonctionne très très bien. Bref, c’est plaisant, c’est drôle mais avec de la nuance, un bon moment.

🔸Jurassic World II : Fallen Kingdom

Le retour de la franchise est bien entamé avec ce deuxième opus.
On retrouve à la réalisation Juan Antonio Bayona qui tente dans certaines scènes d’insuffler sons style, avec des images puissantes, de beaux jeux d’ombres et de nombreux clins d’oeil aux opus de la saga originelle. De manière générale, la première partie du film est très plaisante, la réalisation est belle, les scènes sont travaillées, l’ambiance sur l’île est immersive. Cependant, mises à part quelques scènes rares à la réalisation léchée et au suspens de la traque intense, la deuxième partie du film est décevante, marquée par une utilisation abusive de fond vert (cf le manoir), des personnages clichés engendrant des actions clichées pour faire mine d’avancer l’histoire et feindre l’existence d’un scénario.

Robin, des Carnets du cinéma

Pour mieux comprendre la démarche d’analyse des Carnets rendez vous ici. Pour des critiques et analyses supplémentaires rendez vous sur notre page Facebook, notre compte Instagram, ou notre site.

À lire aussi

Tomb Raider par Les Carnets du cinéma

Robin

Robin

Il y a un an j’ai décidé de donner une autre dimension à ma passion en créant la page Facebook "Les Carnets du Cinéma". Mes critiques de films sont nées du postulat de l’objectivité et de l’appréciation de huit critères qui à mon sens, déterminent un film. Mais la page à avant tout à coeur de faire découvrir et de proposer des films aux productions plus modeste ou moins médiatisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *