Lindsay Alliot, miss Jeunesse France est Saint-Quentinoise

Couronnée le 10 mars dernier Miss Jeunesse France 2018, la Saint-Quentinoise Lindsay Alliot a beau vivre un rêve éveillé, elle n’oublie pas son avenir.

« Dès que j’ai eu l’âge de regarder les émissions de miss, je me suis sentie attirée par ce monde », confie Lindsay Alliot. Originaire de la cité des Pastels, la jeune femme de 17 ans est actuellement en première économie et sociale au lycée Pierre-de-la-Ramée.

En 2016, l’adolescente a fini par se lancer au détour d’un hasard : « J’ai vu une annonce sur Facebook, ils cherchaient des candidates, alors je me suis dit pourquoi pas. »

Pour monter sur les planches de l’univers des Miss, Lindsay Alliot a dû vaincre sa timidité. «  Il ne faut pas avoir peur de se lancer, avoir confiance en soi et surtout ne pas écouter les préjugés sur les Miss qui sont parfois très faux. « 

Aujourd’hui, Lindsay Alliot voyage beaucoup

Après avoir été deuxième dauphine dans l’Aisne, puis Miss Jeunesse Picardie en 2018, la voilà sur le podium au niveau national face à la candidate de la région réunionnaise. « Lorsque j’ai entendu le nom de ma région, je n’y croyais pas. Il y a un mélange de sentiments. J’étais déjà contente et fière d’être arrivée jusque là. » Un parcours qu’elle a partagé avec ses parents, et notamment sa mère avec qui elle a confectionné une tenue locale pour le show.

Portant désormais l’écharpe, Lindsay Alliot voyage et rencontre du monde comme son idole, Iris Mittenaere, Miss Univers 2016 : « Je l’admire beaucoup. J’ai vu qu’elle avait été à Tahiti, et je me suis dit que j’allais m’y rendre aussi. Avec le comité on va participer aux concours des différentes régions pour l’édition 2019. On va notamment faire les îles telles que la Guyane, Haïti… »

Passionnée de cuisine, de sport, de photos et de shopping,  Lindsay Alliot n’en oublie pas pour autant ses proches . « J’aime profiter énormément de ma famille et de mes amis aussi« , ajoute la jeune fille. La Saint-Quentinoise a beau préparer le concours de Miss Jeunesse Monde, elle compte bien assurer son avenir professionnel. Elle souhaite, après son bac économique et social, intégrer la faculté de Lille afin d’y préparer une licence de droit. « Au final, j’aimerais beaucoup intégrer l’école de magistrature de Bordeaux », avoue l’axonaise.

Manon Capelle 

 

À lire aussi :

Election officielle Miss Somme 2017

Paoulina Prylutska devient Miss Oise 2017

Ophélie, la beauté de ses courbes et son message

Manon

Manon

Originaire de Saint-Quentin, et passionnée d’écriture, j’ai fait des études de journalisme à Blanc, d’où ma terre natale m’a terriblement manquée. La culture, les sorties gustatives et les balades au coeur des beaux paysages nordistes sont mes vacations préférées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *