L’Agora, la crêperie incontournable de Laon

Des crêpes pour tous les goûts, face à la cathédrale de Laon, avec du cidre picard. L’Agora est le restaurant parfait pour une pause lors de votre visite de la ville.

La crêperie l’Agora est sûrement le restaurant incontournable lors d’un séjour à Laon. Depuis 33 ans, elle séduit les clients. L’été, une grande terrasse permet de déjeuner au pied de la cathédrale pour profiter des beaux jours avec une vue incroyable.

De la simple galette jambon fromage à des recettes bien plus originales, le restaurant propose un large choix de plats. Maroilles, champignons, steak haché, oignon, reblochon, chèvre. Près du comptoir, des clients habitués discutent en commandant leur galette favorite. Pour nous, le choix est difficile. En entrée, nous choisissons une tarte au Maroilles, spécialité du Nord oblige. Excellente et assez copieuse même pour deux personnes, car nous voulions garder de la place pour le plats principal.

Puis deux crêpes à la viande hachée. Une Burger, servie avec des frites et une Gargantua. Du boeuf, des oeufs, des oignons, de la tomate et même des petits bouts des cornichons garnissent les savoureuses crêpes pliées en carré. Pour le dessert, ce sont les crêpes au beurre salé qui remportent le plus de succès. « On le fait nous-mêmes, des marmites et des marmites entières faites maison. »

L’histoire de la crêperie a débuté il y a plus de 30 ans. Après avoir vécu en Bretagne puis à Lille, Laurent est embauché à Leroy Merlin à Laon. Très vite, il réalise avec un collègue qu’il y a peu d’endroit dans la ville pour manger, encore moins pour les jeunes. Quand l’entreprise est revendue, ils ont alors l’idée d’ouvrir un restaurant.

Les deux jeunes hommes se renseignent auprès d’une cousine qui possède une crêperie en Pays de Loire. « Elle nous a montré son travail. Quand on est revenus à Laon, on a affiné de plus en plus notre projet. » En octobre 1985, la crêperie ouvre.  « À l’époque, les locaux était tous occupés par des commerces, on a ouvert en bas d’une petite rue. » Tout de suite, c’est le succès. Succès toujours là aujourd’hui. « Il y en avait besoin. La ville accueillait beaucoup de militaires. Après, plein de restos se sont ouverts. »

Laon multiculturelle

La ville attire de nombreux touristes. « L’été, en terrasse, la moitié des gens ne parle pas français ! » Ils viennent d’Angleterre, d’Allemagne… « Il y a aussi des gens qui viennent plusieurs jours, des parisiens et des lillois. Les clients sont des touristes qui viennent pour des séjours très courts, culturels, mais aussi des locaux. »

L’Agora a pris place au pied de la cathédrale en 2007, s’installant dans les locaux d’un vieux café, qui possédé un grand comptoir. « On a tout modifié et on l’a donne un aspect plus convivial » 

L’Agora, plus qu’une crêperie

Les deux restaurateurs ont repris une partie de la carte de la cousine de Laurent, puis inventé de nouvelles recettes. « Une crêpe, c’est comme une pizza, on peut y mettre un peu ce que l’on veut. À l’époque, c’était surprenant de mettre de la viande dedans. » Aujourd’hui, elles rencontrent beaucoup de succès, et ce sont probablement les plus copieuses de la carte et on change selon les degrés de réussite de chaque plat. On propose aussi des salades et des choses de brasserie classique. » 

Et pour donner encore plus de charme à sa crêperie, Laurent laisse aux artistes la possibilité d’exposer leurs oeuvres sur trois des murs.

Léa & Constanza

Rendez-vous sur notre page Facebook

pour tenter de remporter un apéritif

L’Agora, 8, place du marché-aux-herbes, à Laon. 13,20 euros un menu plat dessert ou entrée plat. Ouvert tous les midis et les vendredis et samedis soirs. L’été, ouvert tous les soirs.

À lire aussi

Les Ferlempins, du bonheur à table

L’Atelier du 22, simplement delicieux

Un dîner presque parfait au Stromboli

! Publicité !

Pour des bons plans partout en France, rendez-vous sur Pix.city
*
Léa

Léa

Picarde depuis toujours, je suis très attachée à ma région. J’aime découvrir de nouveaux petits coins de Paradis, et retrouver ceux que je connais depuis mon enfance. Les balades en forêt, les villages typiquement picards, les champs de blé : la Picardie est belle, riche, et j’en suis fière. Après un master de journalisme, il est évident pour moi de partager avec vous nos merveilleux endroits et nos habitants talentueux, à l’écrit et en photos.

1 commentaire sur “L’Agora, la crêperie incontournable de Laon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *