Laurent Barat, en toute transparence

Ce week-end, le public de la Boîte à rire a pu découvrir le tout nouveau spectacle de Laurent Barat, En toute transparence.  Mis en scène par Pascal Légitimus, ce one-man-show original et empreint d’une sincérité rocambolesque est la deuxième production du comédien niçois. Ce dernier a choisi Saint-Quentin pour ses trois premières représentations.

Imaginez un hypocondriaque entrer dans une salle d’attente, pleine à craquer d’individus contaminés et dont on pourrait les croire mourant tellement ils sont mal en point… C’est ainsi que le spectacle de Laurent Barat embarque les spectateurs avec tendresse et humour.  « Avec Pascal, on s’était dit qu’il fallait qu’on trouve un autre angle que celui où j’arrive sur scène et où je crie simplement : « Bonjour, ça va ? ». Quelques temps plus tard, j’ai une angine, et me retrouve dans une salle d’attente avec des gens vraiment mal en point. »

Chroniqueur à Radio France, l’humoriste dévoile avec dérision ses plus grandes craintes : la peur de vieillir. Une phobie qui touche également sa famille, dont il va nous confier avec tendresse quelques secrets rocambolesques. Manière peut-être également de rendre hommage à ses proches, tels que sa grand-mère dont il tient probablement son humour.

Un aveu qu’il avait peut-être entamé lors de son premier spectacle, Laurant Barat a presque grandi. Même si cette création est beaucoup plus personnelle. « J’ai voulu parler de l’aventure de la vie, de la vieillesse parce que ce sont des choses qui touchent tout le monde. On a tous un peu peur de ça, tu vois tes parents vieillir… On dit que l’âge c’est dans la tête, mais ce n’est pas vrai. Moi, par exemple, je suis plutôt jeune dans ma tête mais quand je vais courir aujourd’hui, je suis plus facilement essoufflé », avoue avec ironie l’artiste niçois.

Un discours vrai et drôle auquel se reconnaît le public, rapidement séduit par l’interprétation humoristique de Laurent Barat. La sympathie naturelle du comédien et ses propos décalés lui permettent d’aborder des sujets sensibles. « Il y a toujours quelqu’un pour dire d’un mort : il a  l’air apaisé. Je trouve cette phrase horrible.  Si un jour, quelqu’un vient à dire cela, j’aurais envie de lui dire : « Non, je suis juste mort. »

Trois représentations de rodage, qui avaient plutôt l’air d’une tournée déjà bien entamée au vu de l’aisance de ce passionné d’humour,  qui ont séduit l’humoriste qui compte revenir jouer à la cité Pastel  » une fois que le spectacle sera bien rodé. » En attendant, Laurent Barat retourne dans sa ville natale pour quelques dates. Il sera ensuite en tournée pour offrir aux spectateurs de France une thérapie collective de bonne humeur !

                                                                                                                                                                     Manon

Renseignements et réservations ici.

À lire aussi :

Studio Harly cherche une actrice pour son nouveau court métrage

Même Paris Hilton aime ses dessins

Manon

Manon

Originaire de Saint-Quentin, et passionnée d’écriture, j’ai fait des études de journalisme à Blanc, d’où ma terre natale m’a terriblement manquée. La culture, les sorties gustatives et les balades au coeur des beaux paysages nordistes sont mes vacations préférées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *