Le Tigre a rugi au son de l’Imaginarium Festival

L’Imaginarium Festival, vous connaissez ? Sans aucun doute l’événement musical le plus important et le plus attendu du Compiégnois.

IMG_7534

Pour sa 4e édition, les étudiants de l’Université de Technologie de Compiègne, membres de l’association à l’origine de ce projet pharaonique, n’ont pas lésiné sur les moyens. Cette année, l’Imaginarium Festival bat des records. Avec un budget de 500 000 euros, dont la majeure partie est consacrée à la venue des artistes. Ce ne sont pas moins de 11 000 festivaliers qui se sont rendu les 3 et 4 juin au Tigre de Margny-lès-Compiègne, pour assister aux festivités.

« J’ai déjà hâte d’être l’année prochaine ! »

« C’est la 4e année que je participe durant les deux jours, je n’ai jamais été déçu ! Plus les années passent et plus le festival se développe. J’ai déjà hâte d’être l’année prochaine ! » nous lance Anthony à la sortie du festival. « J’adore l’Imaginarium ! L’ambiance est vraiment super entre les festivaliers, j’espère que la prochaine édition verra leur nombre augmenter, pour que les artistes viennent et reviennent à Compiègne. » renchérit Quentin. À l’instar de ces festivaliers, nous avons pu mesurer l’impact qu’à l’Imaginarium Festival. Le public vient de toute la France pour participer à un événement dans le Compiègnois, organisé par des étudiants. « On a déjà de très bons retour. » confie Ulysse Fereira, chargé de communication de l’Imaginarium Festival.

 

Pour ceux qui souhaitaient faire les deux jours, un camping était prévu sur place. Il a regroupé plus de 900 campeurs et affichait complet plusieurs jours avant le début du festival. L’Imaginarium Festival dénombrait trois scènes. La petite nouvelle, le Cosmodock, proposait une line up (ndlr : liste d’artistes) originale, composée d’artistes émergents, avec une créativité affolante. La plus importante des scènes, la Main Stage, qui prend place sur la miroitante scène extérieure du Tigre, a quant à elle pu voir son sol foulé par d’impressionnants artistes comme Deluxe, ou encore Naive New Beaters, groupe montant, dont les membres sont compositeurs d’une musique nouvelle, mélange de plusieurs influences pop, rock, électro, et que nous avons pu rencontrer, quelques instants avant qu’ils enflamment la scène du Main Stage.

Dernière scène enfin, le chapiteau SG Arena, qui lui aussi aura abrité les prestations de grands artistes, tels que Rilès, Etienne de Crécy, mais également la révélation de ce festival, French Kiss, groupe compiégnois qui a remporté le tremplin Imaginarium, et qui est actuellement en pleine évolution. Nous avons hâte de les retrouver, et de vous retrouver, vous aussi, certainement à la prochaine édition de l’Imaginarium Festival !


Rencontre avec Naive New Beaters

 

Florian & Alexis : Nous avons remarqué votre présence sur plusieurs festivals, qu’appréciez-vous lorsque vous jouez dans de tels événements ?
Naive New Beaters : Ce sont plusieurs valeurs telles que le partage, la rencontre d’autres groupes ou encore la conquête d’un nouveau public, qui nous pousse à nous produire lors de ces événements.

Une fois sur scène, respectez-vous exactement votre enregistrement studio ?
Dans les grandes lignes, mais il y a toujours une part d’improvisation qui justement est créée par le public et c’est dans ces moments que la magie de notre groupe se révèle !

Connaissiez-vous l’Imaginarium Festival avant d’avoir l’opportunité d’y participer ?
Oui ! Grâce à notre tourneur, mais également parce que nous avions déjà effectué des représentations au bar associatif Pic’Asso de l’UTC.

Dans un avenir proche, quel tournant va prendre votre groupe ?
Nous nous rendons cet été à Barcelone. Nous serons également présents au Main Square festival et aux Vieilles Charrues. Nous préparons actuellement notre nouvel album, et vous pouvez d’ores et déjà visionner notre dernier clip Words Hurt, qui est interactif. Nous sommes parmi les premiers à utiliser ce concept !

Florian Campredon et Alexis Bcr


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *