Adèle : « Jehanne d’Arc est un grand personnage pour notre ville »

Tandis que Florine Delius a incarné Jeanne Hachette à Beauvais le week-end dernier, Adèle Armstrong nous fera le plaisir de représenter la Pucelle à Compiègne. Elle nous donne rendez-vous le 20 et 21 mai 2017 pour vivre deux jours hors du temps présent, lors des fêtes Jehanne d’Arc. La jeune fille s’est présentée officiellement en armure aux Compiègnois et à la presse.

IMG_1533.JPG

Crédit photo : Pascal Lelong

Adèle, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Je m’appelle Adèle Amstrong. Je suis élève en première S à Jean-Paul-II. Je fais de l’équitation au CHC (Cercle hippique de Compiègne) depuis deux ans, mais je suis une cavalière depuis six ans maintenant. Je suis née aux États-Unis et j’y ai vécu cinq ans. Au delà de ma double-culture, j’ai une âme d’artiste puisque la peinture, la sculpture et le dessin me passionnent.

Jehanne est célèbre dans le monde entier. Quelle image a-t-elle aux États-Unis ?

Elle est simplement connue comme une grande héroïne française, libératrice de la France. Ils ne connaissent pas forcément son histoire de manière plus précise.

Comment as-tu entendu parler de la possibilité de candidater en tant que Jehanne d’Arc de Compiègne pour cette année 2017 ?

Il y avait des affiches dans mon lycée. Mes amis ont remarqué que je remplissais tous les critères. Je me suis présentée, sans forcément imaginer être celle qui serait choisie. Depuis, mes amis me soutiennent beaucoup dans cette aventure. Lorsque j’ai eu la réponse, j’étais très surprise et plus qu’heureuse.

Quelle est la raison pour laquelle tu as postulé ?

C’est un personnage que je respecte beaucoup, tant dans l’aspect de la foi, que de l’histoire. Elle a une persévérance incomparable, malgré son milieu d’origine. Elle est née il y a plus de 600 ans, pourtant on parle d’elle encore maintenant : c’est dire à quel point elle a marqué les esprits. Selon moi, elle incarne l’espoir et le courage. Ses valeurs restent une référence.

Qu’as-tu ressenti lorsque tu as revêtu l’armure pour la première fois ?

C’est un grand moment. Je me suis enfin rendue compte du personnage que j’allais incarner. Ceux qui m’ont vu à ce moment là avait l’air aussi surpris que moi. J’ai également réalisé ce qu’elle avait pu vivre en traversant la France en armure, croisant le regard de centaines de personnes. Je me suis plongée dans sa manière d’être : celle d’une femme au courage sans pareil dans un milieu d’hommes.

Et si tu devais définir l’héroïne un mot…

Persévérance, sans hésiter.

Les fêtes, c’est un événement très familial, avec beaucoup d’ateliers pour enfants. J’imagine que ta famille va te suivre dans cette aventure…

Bien sur, ma famille va jouer le jeu au maximum, en tant que costumés. Le samedi, ils seront en paysans sur le marché médiéval, tandis que le dimanche, ils se transformeront en hommes et femmes de cour. C’est une expérience exceptionnelle et il me semble qu’ils sont très heureux de la partager avec moi.

IMG_1534

Crédit photo : Pascal Lelong – Adèle, accompagnée de ses parents

Est-ce que tu penses faire partie de l’association des Compagnons de Jehanne dans les prochaines années ?

Je suis en train de redécouvrir les fêtes sous un autre angle et j’y prends goût. Quand on y va en tant que spectateur, on ne se rend pas compte de l’envers du décor. Les jeunes filles ayant incarnées Jehanne lors des années précédentes m’ont transmis leur passion en me racontant leurs souvenirs. Je pense donc revenir dans les prochaines années.

Il y a t-il un moment particulier que tu attends avec impatience ?

J’ai hâte de vivre la procession des flambeaux, le samedi soir. On m’en a beaucoup parlé. En étant à la fin du cortège, j’ai la chance de voir la magie qui se déroulera devant moi. C’est un moment que j’imagine déjà et qui doit être très émouvant.

Est-ce qu’il y a un message particulier que tu aimerais transmettre aux visiteurs qui viendront nombreux à ta rencontre ?

Jehanne est un grand personnage pour notre pays et pour notre ville. C’est une grande héroïne, et je pense qu’il est important de continuer de la faire vivre.

Pour préparer les fêtes, tu as fais un voyage très émouvant à Domremy et Vaucouleurs, ses terres d’origine, peux-tu nous en parler ?

À Domrémy, j’ai pu découvrir la maison natale de Jehanne, qui est très sommaire. Les gens ont été très chaleureux, et m’ont accueillie les bras ouverts. Ce qui m’a le plus marqué là-bas, c’est la chapelle où la pucelle a fait sa première communion. Je me suis vraiment plongée dans le personnage, en marchant sur ses pas. À Vaucouleurs, il y a de magnifiques vitraux dans une église qui racontent l’histoire de Jehanne.

Propos recueillis par Caroline Kr

____________________________________________________________________________________________

Le programme du week-end

Organisées par l’association des Compagnons de Jehanne, les fêtes auront lieux les 20 et 21 mai. Parmi les temps forts, vous pouvez retrouver :

  • Le marché médiéval dans le parc Songeons tout le week-end.
  • Samedi 22h15 : le grand spectacle de chevalerie par la compagnie Cheval et Spectacle, avec l’arrivée de Jehanne, accueillie par Philippe Marini. Départ du défilé « Aux Flambeaux » de tous les costumés, en direction de l’Hôtel de Ville.
  • Dimanche 9h45 : accueil  de Jehanne sur le parvis de l’église St Jacques, suivi de la messe solennelle par Emmanuel Gosset, Vicaire générale.
  • À 17 heures : formation et départ du défilé de tous les costumés au Parc Songeons.

1 commentaire sur “Adèle : « Jehanne d’Arc est un grand personnage pour notre ville »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *