Claire et Julien Guéry, seuls coiffeurs de France à travailler chez eux

Habitués des salons de coiffure ou de la coiffure à domicile ? Une nouvelle possibilité s’offre désormais à vous : la coiffure chez l’habitant. La Maison Française de la Coiffure, à Lacroix-Saint-Ouen, a décidé de bousculer les mœurs dans un nouveau concept.

Claire et Julien Guéry ont choisi de coiffer les clients chez eux, dans la véranda de leur maison, à Lacroix-Saint-Ouen, près de Compiègne, dans l’Oise. Un concept qui a tellement de succès, que leur agenda se remplit très vite : les deux coiffeurs ne peuvent plus accepter de nouveaux clients. Et pour les habitués, mieux vaut que le rendez-vous soit pris deux semaines à l’avance.

Tout ça, sans aucune publicité : « Les gens nous ont connu grâce au bouche à oreilles et à nos cartes de visite. Le gros avantage de travailler chez vous, c’est que vous économisez beaucoup de charges. On travaille dans un système complètement différent. » Et les prix sont du coup très bas. 

Le jour J, on sonne au domicile de notre coiffeur, avenue des Bruyères. « La grosse nouveauté, c’est qu’on n’est pas dans un cadre commercial : c’est une maison, il n’y a pas de vitrine, pas d’enseigne, on n’est pas dans une rue commerçante, pas dans le centre-ville. »

Julien ouvre la porte d’entrée, nous salue et nous emmène dans la véranda, où il a installé son matériel. « On avait cette maison depuis très longtemps dans la famille puisque c’est la maison de mes arrière-grands-parents. Ensuite, on l’a rachetée, et on a cherché du travail chez les coiffeurs du coin. On s’est heurtés au marché de la coiffure, aujourd’hui, un coiffeur sur deux n’embauche personne. On a commencé à coiffer la famille et les amis dans la véranda. De bouche à oreilles ça s’est transformé en activité à plein temps. » 

Se faire une beauté face aux palmiers, en Picardie

C’est face à son jardin que Julien, et sa femme Claire, coiffent. Les clients ont vue sur les palmiers, tulipes et lilas. Pas de bruit de galerie marchande, de sèche-cheveux à gogo ou autres désagréments que l’on pourrait entendre dans une grande surface ou en plein centre-ville. Juste le chant des oiseaux et le rayon de soleil qui égaye cette journée. « Le concept allie la coiffure à la décoration d’intérieur et à l’environnement. C’est un avantage. Ça peut être un esprit montagne, bord de mer… On propose plusieurs thèmes de décoration, des architectes d’intérieur nous conseillent. » 

C’est suite à une envie de changement que Julien a choisi, il y a quatre ans, de lancer ce nouveau concept. C’était pour lui et sa femme, l’opportunité d’allier plaisir, bien-être et réduction des coûts (pour eux mais aussi pour leurs clients). 

« Aujourd’hui, on refuse des clients et on recherche des coiffeurs pour nous aider à coiffer tous les clients »

Victimes de leur succès, Claire et Julien Guéry sont actuellement à la recherche de professionnels partageant les mêmes idées qu’eux pour les former et développer leur concept. 

« Ça marche très très bien. Aujourd’hui, on refuse des clients et on recherche des coiffeurs pour nous aider à coiffer tous les clients. »

 Le nom « Maison Française de la coiffure » et le concept ont été déposés.

« On propose aux coiffeurs de les accompagner. Il s’agit d’un espace aménagé à leur domicile. En général, certains aménagent un garage, une vieille grange, ce qui est considéré quand même par la loi comme un local commercial puisqu’indépendant de l’habitation.« 

Aider les coiffeurs à atteindre leurs objectifs

« On souhaite partager ce concept sous forme de partenariat : il y a des questions juridiques, techniques et on a mis au point aussi des systèmes commerciaux qui font qu’en trois à six mois en fonction des objectifs du coiffeur, on peut les aider à les atteindre. C’est ce qui s’est passé pour nous. On a investi un petit peu au départ. On a dû faire face à des problèmes juridiques, techniques, commerciaux qu’on a pu résoudre. Aujourd’hui, notre système marche. On souhaite accompagner les coiffeurs dans leur démarche. » 

En une semaine, six coiffeurs ont déjà contacté Julien Guéry, qui a lancé sa campagne de recherche sur Facebook et Instagram. Il souhaite former son équipe. 

« J’ai ciblé sur 20 km autour de Compiègne, mon objectif est d’abord de développer le concept sur la région. L’idéal serait quelqu’un à Lacroix-Saint-Ouen, pour que je puisse lui envoyer sa clientèle. » 

Léa Czns & Alexis.Bcr


Maison Française de la Coiffure, 4 avenue des Bruyères à Lacroix-Saint-Ouen. Plus d’infos sur  www.maisonfrancaisedelacoiffure.com

A lire aussi :

CINQ MARIAGES POUR UNE WEDDING-PLANNER SAINT-QUENTINOISE

MAINS CHOUCHOUTÉES AU MUSICARIUM [CONCOURS]

1 commentaire sur “Claire et Julien Guéry, seuls coiffeurs de France à travailler chez eux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *