Une étape du FISE rythmée à Amiens ce week-end malgré la pluie

Ce week-end, s’est déroulée la première étape du FISE à Amiens. Malgré le temps incertain, souvent pluvieux, l’événement a été maintenu et les compétitions, bien que décalées, ont pu avoir lieu dans le parc de la Hotoie. Un week-end vraiment sympathique où il était également possible de rencontrer des exposants de la région, tels que le collectif Waid’n’Bike. 

DSC_1423.JPG

Sur les trois jours, différentes initiations et compétitions de BMX, roller et wakeboard se sont succédé, pour tous les publics : juniors, amateurs, pros… Impossible de s’ennuyer !

Entre le wakeboard park, le skateboard street park et le BMX & roller freestyle park, quelques stands d’animation, de restauration et un village exposants proposaient des activités variées.

DSC_1342.JPG

Dans le village exposants, notre stand coup de cœur a été celui de Waid’n’bike, un collectif de vélos customs sur Amiens.

Xavier est adepte du vélo custom depuis sept ans : « J’ai rencontré Clément sur Amiens, on avait la même passion tous les deux. Cette passion à deux, on l’a ensuite partagée à quatre. Jusqu’à fonder Waid’n’bike il y a cinq ans. » Mais le custom bike, c’est quoi au juste ? « Personnaliser son vélo en fonction de ses envies, participer à des rides… » explique Xavier.

Il existe des collectifs un peu partout en Europe et des rides sont parfois organisés le dimanche. « Ça dure parfois sur deux-trois jours et c’est très convivial, on pique-nique même ensemble. » Waid’n’bike organise pour sa part un ride chaque année, et fête cette année ses cinq ans, le 3e dimanche d’août. Alors qu’ils ont l’habitude de rides entre membres du collectif, ce ride annuel leur permet d’inviter des confrères extérieurs de France et de Belgique. À terme, le collectif aimerait organiser des évènements plus réguliers, que ce soit sur Amiens ou ailleurs.

DSC_1283.JPG

Il existe beaucoup de clubs appelés BC (Bicycle Club) qui sont sans identité administrative. Waid’n’bike se démarque de ces clubs, même si l’administration amène beaucoup de complications. Soutenus par de nombreux partenaires, le collectif arrive tout de même à vivre de sa passion et propose même des produits dérivés tels que t-shirts, patchs, etc.

DSC_1281.JPG

Sur le stand, le jeune homme présente ses vélos et explique : « Le vélo custom, ça a commencé aux États-Unis dans les années 30. C’est inspiré de la custom culture, de l’aéronautique… Ça a un côté papa qui a une belle Mustang qui offre à son fils un vélo qui sort du lot. » Il est possible de construire son vélo de A à Z, même si Waid’n’bike fait plutôt de la personnalisation et de l’assemblage. Parmi les vélos exposés, on trouve un vélo des années 60, un des années 70, des vélos de série… Et un seul vélo entièrement réalisé sur mesure.

Avant de partir, Xavier indique que Clément vient d’ouvrir son magasin, 2, rue des orfèvres à Amiens, depuis mardi dernier. Le magasin, Clem’s Cycle, propose de la vente de vélos custom, l’entretien et la réparation de toutes marques, la personnalisation à la demande et même une gamme pour les enfants. « Nous serons aussi présents à la fête du vélo, le 3 juin à Amiens et le 4 juin pour un événement vintage. On proposera des mini rides en vélo custom, alors venez nombreux ! ».

Déborah Lecomte-Desprez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *